Nouvelles arrestations pour « insulte » au président turc

Nouvelles arrestations pour

Photo: Keystone

La police turque a arrêté vendredi à leur domicile trois personnes accusées d'avoir insulté le président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan sur Twitter. Elles seront déférées devant un tribunal dans les prochains jours, a indiqué l'agence officielle Anatolie.

Deux d'entre elles ont été interpellées à Istanbul, la troisième à Fethiye (sud-ouest). Selon les médias turcs, il s'agit de deux femmes et d'un homme.

Dans une autre affaire, un étudiant de Kayseri (centre), condamné pour avoir traité le chef de l'Etat de 'dictateur' lors d'une manifestation en 2013, a été arrêté alors qu'il avait jusqu'ici été laissé libre, a rapporté le quotidien 'Hurriyet'. Il a été incarcéré à la prison locale où il devra purger une peine de 14 mois de prison.

84 procédures en sept mois

Depuis l'élection de M. Erdogan à la présidence de la république en août dernier, les poursuites pour 'insulte' au chef de l'Etat se sont multipliées en Turquie, visant aussi bien artistes et journalistes que simples particuliers. Le barreau d'Istanbul a recensé au moins 84 procédures de ce type en six mois.

L'opposition turque, qui dénonce régulièrement la dérive autoritaire du régime islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002, a exigé l'abrogation de l'article 299 du code pénal turc qui punit toute personne qui 'porte atteinte à l'image' du président. Elle estime qu'il est contraire à la liberté d'expression.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.