Nouvelles purges dans la police, 12'801 suspensions

Nouvelles purges dans la police, 12'801 suspensions

Photo: Keystone

Plus de 12'000 policiers turcs ont été révoqués en raison de soupçons de liens avec les réseaux du prédicateur Fethullah Gülen, en exil aux Etats-Unis. La direction de la police l'a annoncé mardi. Par ailleurs, une chaîne de TV pro-kurde a dû cesser sa diffusion.

Sur les 12'801 policiers révoqués, 2523 étaient commissaires de police, précise le communiqué des autorités. La force de police en Turquie compte quelque 270'000 hommes et femmes.

Depuis le putsch avorté, imputé à M. Gülen, en exil volontaire aux Etats-Unis depuis 1999, les autorités turques ont mené de vastes purges visant ses partisans présumés dans tous les secteurs de la société: armée, police, magistrature, administration, éducation, sport, milieux économiques ou médias.

Même les services de renseignements turcs (MIT) ont été ciblés dans cette vaste opération avec le limogeage de 87 de leurs membres. Selon un dernier bilan annoncé la semaine dernière, 32'000 personnes au total ont été arrêtées, et 70'000 font l'objet d'enquêtes.

L'annonce de la mise à pied des policiers survient au lendemain de la décision du gouvernement de prolonger de 90 jours l'état d'urgence en vigueur depuis la tentative de coup d'Etat.

La reconduction de l'état d'urgence doit être entérinée lors d'un vote au Parlement, mais il s'agit d'une formalité puisque l'AKP, le parti islamo-conservateur du président Recep Tayyip Erdogan, y détient une confortable majorité.

TV pro-kurde interrompue

La police turque a par ailleurs investi mardi à Istanbul le siège d'une des principales chaînes de TV pro-kurde et fait cesser sa diffusion, selon des images retransmises en direct par la chaîne.

Plusieurs dizaines de journalistes de la chaîne IMCTV étaient réunis en salle de rédaction, en régie et sur le plateau, lorsque les forces de l'ordre sont intervenues pour interrompre la diffusion. La chaîne IMCTV, fondée en 2011, s'était vue notifier la semaine dernière une décision de justice annonçant sa fermeture, décidée dans l'enquête sur la tentative de putsch du 15 juillet.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.