Obama exhorte la Grèce à engager des réformes

Obama exhorte la Grèce à engager des réformes

Photo: Keystone

Le président américain Barack Obama a exhorté vendredi la Grèce à engager des réformes gouvernementales et fiscales. C'était lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre italien à la Maison Blanche.

Il a également souhaité des 'progrès importants' sur les négociations de libre-échange avec l'UE et l'Asie-Pacifique.

'Matteo a raison. La Grèce doit engager des réformes', a dit M. Obama. Les Grecs 'doivent prélever les impôts. Ils doivent réduire leur bureaucratie, flexibiliser leur marché du travail'.

Le président américain a rappelé qu'il avait appelé le Premier ministre grec à montrer à son peuple 'qu'il y a de l'espoir et que vous pouvez retrouver de la croissance'.

Matteo Renzi, en visite à la Maison Blanche, avait peu avant appelé le gouvernement grec à respecter les engagements passés avec l'Union européenne.

Milliards d'euros

'Nous soutiendrons un degré de flexibilité sur la façon dont vous avancerez', a dit Barack Obama.

Barack Obama et le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis ont eu une 'brève interaction' jeudi soir à la Maison Blanche en marge d'une cérémonie commémorant l'indépendance grecque de 1830, a indiqué à l'AFP un responsable américain.

M. Varoufakis, présent à Washington à l'occasion des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale, a affiché la volonté de son gouvernement de mener à bien les réformes exigées par ses créanciers pour qu'ils débloquent une tranche d'aide de 7,2 milliards d'euros.

TTIP et TTP évoqués par Renzi

Il fait face à un certain scepticisme, notamment de la part de son homologue allemand Wolfgang Schaüble, et à une grande fermeté de la part de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

Une réunion entre des responsables grecs et leurs créanciers internationaux doit avoir lieu à partir de samedi à Paris pour faire le point sur les réformes en Grèce.

Les créanciers de la zone euro pourraient tenir leur promesse d'alléger le fardeau de la dette grecque si Athènes met en oeuvre des réformes, a souligné de son côté vendredi le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, à Washington.

M. Obama a par ailleurs souhaité que les négociations sur l'accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Union européenne, dit 'TTIP', avancent de façon accélérée cette année.

'Avec le TTIP, l'Italie a tout à gagner d'un point de vue commercial et économique', a dit M. Renzi. Notamment, selon lui, si les Etats-Unis augmentent leurs échanges commerciaux avec la région Asie-Pacifique.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.