Obama: l'EI n'est pas une menace existentielle pour les Etats-Unis

Obama: l'EI n'est pas une menace existentielle pour les Etats-Unis

Photo: Keystone

Le président américain Barack Obama a appelé mardi les Américains à ne pas succomber aux peurs, à l'occasion d'un ultime discours sur l'état de l'union. Il a rappelé que l'Etat islamique (EI) 'ne représente pas une menace existentielle' pour les Etats-Unis.

'L'Amérique a traversé des changements majeurs dans le passé: guerres et récessions, arrivée d'immigrants, lutte pour les droits civiques', a-t-il déclaré. 'A chaque fois, certains nous disaient d'avoir peur de l'avenir. (...) A chaque fois, nous avons vaincu ces peurs'.

'Des masses de combattants à l'arrière de pick-ups et des esprits torturés complotant dans des appartements ou des garages posent un énorme danger pour les civils et doivent être arrêtées', a certes admis le président américain.' Mais ils ne représentent pas une menace existentielle pour notre nation', a-t-il ajouté.

M. Obama a également affirmé que parler du déclin de l'économie américaine était 'une fiction'. 'Les Etats-Unis d'Amérique sont la nation la plus puissante au monde', a-t-il lancé, appelant à 'accélérer la transition énergétique' du pays, plus gros consommateur de pétrole au monde.

Cuba et Guantanamo

Le président démocrate a une nouvelle fois appelé le Congrès, aux mains des républicains, à lever l'embargo économique américain contre Cuba, un an après l'amorce d'une normalisation diplomatique historique entre les deux anciens ennemis.

'Cinquante ans passés à isoler Cuba n'ont pas réussi à promouvoir la démocratie et nous ont fait reculer en Amérique latine. Vous voulez renforcer notre leadership et notre crédibilité sur le continent? Admettez que la guerre froide est finie. Levez l'embargo', a lancé M. Obama.

Le chef d'Etat américain a encore replacé au premier plan une ancienne promesse de campagne sur laquelle il a jusqu'ici échoué: fermer la prison de Guantanamo. 'Elle coûte cher; elle est inutile, et elle n'est qu'un tract de recrutement pour nos ennemis', a-t-il martelé.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.