Offensive de l'armée syrienne à Damas

Offensive de l'armée syrienne à Damas

Photo: Keystone

Les forces du régime syrien ont lancé mercredi une vaste opération pour repousser les rebelles des environs de Damas. Moscou annonce par ailleurs avoir procédé à plusieurs bombardements dans la région d'Alep.

Une source militaire syrienne a affirmé que les forces du régime avaient avancé mercredi à Jobar, à l'est de Damas, pour tenter de déloger les insurgés qui encerclent une grande partie de la capitale.

'L'armée a commencé une opération militaire ce matin avec l'objectif d'élargir la bande de sécurité autour de secteurs contrôlés par l'armée', a affirmé cette source. 'L'aviation syrienne est également en action mais pas l'aviation russe', selon elle.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), l'aviation a effectué au moins huit raids sur Jobar. Au sol, le quartier était le théâtre de violents combats entre d'une part l'armée, les miliciens prorégime et le Hezbollah libanais et, d'autre part, le Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, et des rebelles islamistes.

Confusion à Alep

Sur le front d'Alep, l'ancienne capitale économique de la Syrie, l'EI profite de la confusion dans laquelle se trouvent les rebelles attaqués de toutes parts.

Moscou a affirmé mercredi avoir bombardé 40 'cibles terroristes' au cours des dernières 24 heures dans les provinces d'Alep (nord), Idleb (nord-ouest), Lattaquié (nord-ouest), Hama (centre) et Deir Ezzor (est).

Eviter les accidents aériens

La multiplication des raids augmente les risques d'incidents entre les chasseurs russes et les avions déployés par la coalition menée par les Etats-Unis, qui comprend plusieurs pays occidentaux comme le Royaume-Uni et la France.

Moscou et Washington ont ainsi confirmé qu'au moins un avion russe et un de la coalition s'étaient retrouvés à quelques kilomètres à peine l'un de l'autre samedi.

Le ministère russe de la Défense a indiqué avoir envoyé mardi au Pentagone une proposition pour éviter les accidents dans l'espace aérien syrien. La mise en place de protocoles d'engagement sera discutée mercredi entre hauts gradés des deux pays par vidéo-conférence.

Eviter un conflit russo-américain

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a appelé mercredi Washington et Moscou à éviter que leur engagement en Syrie ne se transforme en conflit russo-américain.

Les ambassadeurs des États-Unis et de la Russie à Ankara ont par ailleurs été convoqués mardi par les autorités turques pour les mettre en garde contre toute aide aux combattants kurdes syriens dans le cadre de leurs opérations contre l'EI.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.