Paris: « Tel Aviv sur Seine » et "Gaza Plage sous haute surveillance

Paris:

Photo: Keystone

La journée controversée 'Tel Aviv sur Seine', organisée par la mairie de Paris dans le cadre de 'Paris Plages', se tenait jeudi sous haute protection mais dans le calme. A deux pas se tenait une manifestation 'Gaza Plage' à l'appel d'organisations propalestiniennes.

Plusieurs centaines de policiers ont été dépêchés et des détecteurs de métaux installés pour assurer la sécurité de 200 mètres de berges de Seine sur les 2,3 kilomètres rendus aux piétons le temps de quatre semaines d'été dans la cadre de 'Paris Plages', une opération annuelle de la mairie de la capitale française.

A l'intérieur du périmètre de sécurité, guère différent des autres espaces de 'Paris Plages', du sable, des parasols et des affiches étaient censés évoquer l'ambiance balnéaire de la grande ville israélienne.

Tel Aviv, 'ville ouverte'

Mais les opposants à l'opération évoquent l''indécence' d'une telle manifestation un an après l'opération israélienne à Gaza et reprochent à la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, d'occulter la politique israélienne dans les territoires palestiniens.

'Même dans le contexte enlisé du conflit israélo-palestinien, Tel Aviv reste une ville ouverte à toutes les minorités, y compris sexuelles, créative, inclusive, en un mot une ville progressiste, détestée à ce titre en Israël par tous les intolérants', s'est justifiée Anne Hidalgo.

En début d'après-midi, plusieurs centaines de personnes se promenaient ou s'étaient installées sur les transats alignés pour cette opération d'un jour organisée jusqu'à 22h00.

Musique israélienne et produits palestiniens

Certains visiteurs jouaient aux raquettes de plage au son d'une musique israélienne ou faisaient la queue devant des cantines éphémères. Tête nue ou bien portant la kippa ou un chapeau 'Israel' offert par les organisateurs, beaucoup affirmaient leur sympathie pour Israël.

La quiétude du lieu est à peine troublée par les 'Palestine vivra ! Palestine vaincra !', provenant de l'autre côté du Pont Notre-Dame, où se tient la concurrente et non officielle 'Gaza Plage'.

Une centaine de militants ont déployé un drapeau palestinien géant et installé des stands d'information ou de ventes de produits (keffieh, épices) sur la chaussée. Certains portaient des t-shirt 'Boycott Israël', d'autres des banderoles dénonçant le 'fascisme israélien'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.