Pérou: dix choses à savoir sur Pedro Pablo Kuczynski

Pérou: dix choses à savoir sur Pedro Pablo Kuczynski

Photo: Keystone

Il joue de la flûte, aime les Harley Davidson et a comme cousin le réalisateur Jean-Luc Godard: Pedro Pablo Kuczynski a créé la surprise à l'élection présidentielle du Pérou. Il se bat, vote par vote, pour confirmer sa légère avance sur Keiko Fujimori.

Voici dix choses à savoir sur 'PKK', comme on surnomme l'ex-banquier de Wall Street, âgé de 77 ans. Si son adversaire Keiko Fujimori est surnommée par la population 'la Chinoise' (une confusion sur ses origines japonaises), Pedro Pablo Kuszcynski est, lui, affublé du sobriquet de 'gringo'.

Il a renoncé à sa nationalité américaine. Son léger accent trahit toutefois les nombreuses années qu'il a passées aux Etats-Unis.

De mère franco-suisse, ce cousin du réalisateur Jean-Luc Godard est marié avec une Américaine, Nancy. Cette dernière est, elle, la cousine de l'actrice Jessica Lange.

Etudes de musique

Son père était médecin et officier dans l'armée allemande durant la Première Guerre mondiale. Il a fui lors de l'accession d'Adolf Hitler au pouvoir.

Une fois au Pérou, Kuczynski père soigna des lépreux dans la jungle amazonienne. C'est là que le jeune PPK, né en 1938, a passé une partie de son enfance.

Dans les années 1950, il étudie au Royal College of Music de Londres et à Oxford, en Angleterre, ainsi qu'à Princeton aux Etats-Unis. Après ses études, M. Kuczynski travaille pour la Banque Mondiale en Amérique latine, puis dans différentes banques et entreprises américaines.

Il dit avoir été expulsé du Pérou à la fin des années 1960, après un coup d'Etat militaire, alors qu'il travaillait pour la Banque centrale.

Un sandwich et du lait

Ancien ministre de l'Energie dans les années 1980 puis de l'Economie sous la présidence d'Alejandro Toledo (2001-2006), il fut aussi son Premier ministre durant un an.

PPK a montré ses talents de concertiste en jouant de la flûte traversière lors de la campagne. Propriétaire d'une Harley Davidson, il est également amateur de motos.

Lorsque ses adversaires lui reprochent son âge, il répond : 'on dit que je suis vieux, mais ma tête et mon expérience fonctionnent'.

Il a promis de combattre le crime, créer des emplois et relancer la croissance en attirant des investissements. Mais aussi que chaque écolier aura droit chaque matin à un sandwich au jambon 'et un verre de lait'.

Vu comme plus ouvert au niveau sociétal que son adversaire, il s'est dit favorable aux unions civiles pour les homosexuels, mais pas au mariage.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.