Pyongyang tire des projectiles à courte portée en mer du Japon

Pyongyang tire des projectiles à courte portée en mer du Japon

Photo: Keystone

La Corée du Nord a tiré des projectiles à courte portée au large de ses côtes orientales jeudi, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense. Ces tirs surviennent peu après l'adoption d'une résolution alourdissant nettement les sanctions contre Pyongyang.

Après avoir qualifié ces projectiles de 'missiles' dans un premier temps, le ministère a déclaré qu'il était toujours en train de les analyser. Le Nord a tiré ces projectiles 'en mer orientale (mer du Japon) à 10h00' (02h00 en Suisse), a dit à la presse un porte-parole, Moon San-Gyun. 'La Corée du Sud surveille tout mouvement supplémentaire que pourrait faire le Nord', a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mercredi une résolution qui alourdit de façon drastique les sanctions imposées à la Corée du Nord après ses essais nucléaires et balistiques, le 6 janvier et le 7 février. La résolution a été approuvée à l'unanimité, y compris par la Chine, seule alliée de Pyongyang.

La présidente sud-coréenne Park Geun-hye a salué jeudi l'adoption par l'ONU de cette série de sanctions contre la Corée du Nord. Elle estime qu'il s'agit d'un message fort pour inciter Pyongyang à renoncer à ses ambitions nucléaires.

Marchandises inspectées

Quelques heures plus tôt, le président américain Barack Obama a considéré que la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU est une réponse 'ferme, unie et appropriée' à un essai nucléaire - le quatrième depuis 2006 - et un tir d'une fusée effectués récemment par la Corée du Nord, en violation de plusieurs résolutions onusiennes.

Pour la première fois, les pays membres de l'ONU seront tenus d'inspecter toutes les marchandises en provenance et à destination de la Corée du Nord. Ils devront aussi interdire aux navires soupçonnés de transporter des cargaisons illégales vers la Corée du Nord de faire escale dans leurs ports.

Restrictions bancaires

La résolution impose de nouvelles restrictions aux exportations nord-coréennes afin de limiter la capacité du régime à financer ses programmes militaires. Elle renforce aussi les restrictions bancaires existantes.

La Corée du Nord est déjà sous le coup de quatre séries de sanctions internationales depuis son premier essai nucléaire en 2006 qui a été suivi par trois autres en 2009, 2013 et 2016. Ces sanctions ne l'ont cependant pas empêchée de poursuivre sa course aux armements, soulignaient récemment des experts de l'ONU.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.