Raid de l'Etat islamique contre la raffinerie de Baïdji

Raid de l'Etat islamique contre la raffinerie de Baïdji

Photo: Keystone

Les combattants djihadistes du groupe Etat islamique ont pénétré lundi matin dans le périmètre de sécurité érigé autour de la raffinerie de Baïdji, la plus grande d'Irak. Ils ont été repoussés par les forces de sécurité. Les autorités locales contrôlent la situation.

Des raids aériens de la coalition dirigée par les Etats-Unis ont appuyé les forces irakiennes dans l'opération, précisent les autorités locales.

Située au nord de Bagdad, la raffinerie de Baïdji est très disputée. Jusqu'en novembre dernier, le groupe EI assiégeait la raffinerie, ce qui avait provoqué la fermeture du site.

Epaulées par des milices chiites, les forces de sécurité irakiennes avaient alors réussi à forcer le siège. Mais des parties de la ville et de ses environs sont toujours le théâtre d'affrontements.

Purge dans l'armée

L'offensive du groupe EI en Irak en juin dernier a eu des conséquences au sein même de l'armée irakienne. Plus de 300 officiers ont été 'mis à la retraite' par le Premier ministre Haider al-Abadi dans un effort de 'restructuration', a rapporté lundi le bureau du chef du gouvernement.

Plusieurs divisions s'étaient littéralement effondrées durant l'offensive du groupe Etat islamique. Le bref communiqué ne donne pas de détails sur les grades et positions de ces officiers, et n'explique pas non plus comment le choix s'est porté sur eux.

Les militaires irakiens ont depuis fait appel aux milices chiites pour les seconder. Ils sont parvenus à reprendre une partie des terrains perdus, avec l'appui aérien d'une coalition internationale menée par les Etats-Unis.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.