Raid de la coalition: l'EI annonce la mort d'une otage américaine

Raid de la coalition: l'EI annonce la mort d'une otage américaine

Photo: Keystone

Le groupe Etat islamique (EI) a affirmé vendredi qu'une otage américaine avait été tuée lors d'un raid de la coalition internationale dans le nord de la Syrie. Des frappes aériennes ont tué dans cette zone au moins 30 djihadistes, selon une ONG.

Dans un communiqué publié sur des sites djihadistes, l'EI a annoncé qu'une otage américaine - identifiée comme 'Kayla Jean Mueller' - a été tuée par des frappes de la coalition 'sur une position en dehors de la ville de Raqa', le principal bastion de l'EI en Syrie. Le groupe djihadiste n'a pas fourni de photo d'un corps.

Les Etats-Unis, via une porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC), ont rapidement indiqué qu'ils ne disposaient pas 'pour l'instant de signe tangible' de la mort d'une otage américaine en Syrie.

Propagande criminelle

'Nous sommes très sceptiques, a indiqué le porte-parole du gouvernement jordanien. Ce n'est pas logique. Comment peuvent-ils identifier un avion jordanien d'aussi loin ? Qu'est-ce que l'Américaine faisait dans un dépôt d'armes ? Cela fait partie de leur propagande criminelle.'

L'armée jordanienne s'est elle bornée à indiquer que ses avions avaient bien effectué vendredi de nouveaux raids contre l'EI et 'détruit des positions (...) de cette organisation terroriste', sans préciser leur localisation.

Manifestation à Amman

En Jordanie, où l'émotion est toujours à son comble après la mort du pilote Maaz al-Kassasbeh, brûlé vif dans une vidéo diffusée par l'EI mardi, des milliers de personnes ont convergé après la prière hebdomadaire musulmane pour appeler à punir le groupe djihadiste.

Dans le nord de la Syrie, les combattants kurdes se sont emparés de plusieurs dizaines de villages autour de Kobané, tenus jusque-là par l'EI. Ils ont ainsi une nouvelle fois étendu leur contrôle territorial, s'emparant d'un total de 101 villages depuis qu'ils ont gagné fin janvier la bataille de Kobané face à l'EI.

Par ailleurs, l'Union européenne (UE) va débloquer un milliard d'euros supplémentaires sur deux ans pour faire face aux crises en Syrie et en Irak, ainsi qu'à 'la menace' posée par l'EI.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.