Réfugiés: la pression s'accroît à nouveau à la frontière hongroise

Réfugiés: la pression s'accroît à nouveau à la frontière hongroise

Photo: Keystone

Le nombre de migrants entrant clandestinement en Hongrie a brutalement augmenté ces derniers jours, a annoncé la police lundi. Parmi eux, une part croissante de personnes dont les chances d'asile dans l'UE sont très réduites.

Plus de 500 migrants ont été interpellés après être entrés illégalement dans le pays de vendredi à dimanche en franchissant la clôture barbelée érigée aux frontières serbe et croate il y a un an par Budapest, soit presque autant que durant tout le mois de janvier où 550 personnes avaient été arrêtées, selon une statistique officielle.

Parmi ces migrants figure, selon la police, une part croissante de personnes originaires d'Afrique du Nord, du Kosovo, du Pakistan ainsi que de Haïti et du Sri Lanka, dont les chances d'asile sont très réduites, contrairement aux ressortissants syriens.

Vienne renforce ses contrôles

Cette poussée coïncide avec l'annonce par l'Autriche, principal pays de transit, d'un renforcement des contrôles à ses frontières et de la mise en place de quotas d'immigration vendredi dernier. Plusieurs pays des Balkans ont durci leurs mesures en conséquence.

Budapest était parvenu à tarir le nombre de migrants transitant par son territoire après avoir fermé avec une clôture barbelée ses frontières serbe, mi-septembre, et croate, mi-octobre. Cela avait détourné le flux vers la Slovénie.

Auparavant, quelque 300'000 personnes étaient passées par la Hongrie, avec une pointe de 10'046 réfugiés le 23 septembre. Après le fermeture des frontières, seules 270 personnes avaient franchi la clôture en novembre.

Poursuivis en justice

Au total, 1325 migrants ont été poursuivis devant la justice hongroise depuis septembre pour franchissement illégal de la clôture.

Le Premier ministre populiste hongrois Viktor Orban, vivement critiqué à l'étranger lors de l'érection de la clôture, a annoncé vouloir renforcer la défense des frontières du pays. La Hongrie a indiqué être prête à clôturer rapidement sa frontière roumaine si le flux devait emprunter celle-ci.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.