Réouverture partielle de la frontière venezuelo-colombienne

Le Venezuela et la Colombie ont commencé samedi à rouvrir progressivement leur frontière commune, laissant désormais traverser les piétons, ont constaté des journalistes de l'AFP. Elle avait été fermée il y a un an pour lutter contre la contrebande.

A 06h00 au Venezuela (12h00 en Suisse), les autorités ont ouvert le passage en cinq points de la frontière, dans les Etats vénézuéliens de Tachira, d'Apure, de Zulia et d'Amazonas. Trois heures plus tard, quelque 11'500 Vénézuéliens avaient traversé la frontière pour passer en Colombie, a annoncé le porte-parole du ministère colombien des Affaires étrangères Victor Bautista à la télévision d'Etat vénézuélienne VTV.

Les journalistes de l'AFP ont constaté de longues files d'attente au niveau du pont Simon Bolivar de Tachira (Venezuela), pour rejoindre la ville colombienne de Cucuta. 'Nous avons acheté du sucre, de l'huile, du riz, des lentilles et un médicament', a raconté Luis Jiménez, producteur agricole qui a passé la frontière avant de revenir au Venezuela moins de quatre heures plus tard.

Le Venezuela, autrefois riche producteur de pétrole, a vu son économie s'effondrer avec la chute des cours du brut. Il souffre désormais de graves pénuries et affiche l'inflation la plus élevée du monde (180% en 2015).

Les deux gouvernements ont décidé de faire en sorte que 'le mouvement de personnes se fasse de la manière la plus rapide possible, mais aussi avec des contrôles', a expliqué à la télévision d'Etat le responsable militaire de la zone côté vénézuélien, le général José Morantes Torres.

Anciennes tensions

Après s'être rencontrés à Puerto Ordaz (est du Venezuela), les présidents du Venezuela Nicolas Maduro et de la Colombie Juan Manuel Santos avaient annoncé jeudi la réouverture 'progressive' de la frontière.

Le 19 août 2015, Nicolas Maduro avait ordonné la fermeture de la frontière pour 'raisons de sécurité', à la suite d'une attaque d'ex-paramilitaires colombiens présumés contre une patrouille de l'armée vénézuélienne. Les tensions bilatérales s'étaient encore aggravées quand Caracas avait décidé d'expulser des milliers de Colombiens installés au Venezuela.

A plusieurs reprises ces dernières semaines, le Venezuela avait provisoirement rouvert sa frontière avec la Colombie. Cela avait permis à des dizaines de milliers de Vénézuéliens de s'approvisionner en nourriture, médicaments et autres denrées, avant de retourner dans leur pays.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.