Sans pluies, les incendies pourraient durer des mois en Alberta

Sans pluies, les incendies pourraient durer des mois en Alberta

Photo: Keystone

Les pompiers canadiens s'attendent à devoir combattre le feu pendant des mois dans les zones boisées si des pluies considérables ne s'abattent pas sur l'Alberta, a déclaré samedi le chef des services d'incendie. Une partie des foyers gigantesques est hors de contrôle.

'Nous prévoyons toujours que ce feu double en taille, en raison des températures élevées, des vents violents et de la faible humidité', a ajouté Chad Morrisson. Le thermomètre approchait toujours les 30 degrés Celsius et des vents de 40 km/h alimentaient les flammes dans des forêts et des broussailles asséchées par deux mois sans pluie.

Plus de 1100 pompiers combattent 45 foyers différents à travers la province. Six d'entre eux étaient samedi totalement hors de contrôle, dont trois à et autour de Fort McMurray, capitale pétrolière de l'Ouest canadien.

Seule 'bonne nouvelle', le front des feux 'continue de s'éloigner' de Fort McMurray et des sites de production pétrolière vers le nord-est, a estimé Chad Morrisson. Ils ne représentent pas de menace pour les populations, mais provoquent des dommages graves à l'écosystème.

Quinze fois Paris

En moins de 24 heures, 55 km2 supplémentaires ont été réduits en cendres, selon le dernier bilan du service des incendies, portant le total à 1570 km2, soit l'équivalent de la superficie de Londres ou 15 fois celle de Paris.

Le premier ministre de l'Alberta a prévu que tous les sinistrés encerclés par les feux à quelques dizaines de kilomètres au nord de Fort McMurray devaient avoir été évacués de la zone en fin de journée samedi.

Coincées dans des bases de vie de compagnies pétrolières, où elles avaient trouvé refuge quand la route du nord était la seule issue possible, la plupart des personnes réfugiées ont pu emprunter un couloir sécurisé pour traverser Fort McMurray par convois de 25 voitures. Plus de 2400 véhicules ont jusqu'ici effectué cette traversée sans incident.

Le gouvernement a estimé que les 80'000 habitants de Fort McMurray avaient été évacués. Le chiffre approche les 100'000 personnes avec les ordres d'évacuation de trois bourgades plus au sud et d'une réserve amérindienne.

Les quartiers au sud-ouest et à l'ouest de Fort McMurray ont été largement dévastés, et une partie du secteur résidentiel au nord. Les pompiers s'attachent à protéger les structures vitales comme les centres téléphoniques, la compagnie électrique ou les infrastructures gazières. Le centre a pour l'instant été épargné.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.