Second tour de la présidentielle en Pologne: le suspense règne

Second tour de la présidentielle en Pologne: le suspense règne

Photo: Keystone

Les Polonais ont commencé à voter dimanche au second tour de l'élection présidentielle, dans l'incertitude totale sur le résultat de ce duel. Il oppose le chef de l'Etat sortant de centre droit Bronislaw Komorowski à son rival conservateur et populiste, Andrzej Duda.

Dans un bureau du centre de Varsovie, l'affluence était relativement plus importante dimanche matin que lors du premier tour. Signe de la prospérité croissante de la Pologne ou du moins de la capitale, sur quatre premiers votants, trois sont arrivés à bord de voitures récentes.

M. Duda, un juriste et eurodéputé de 43 ans, est candidat du parti d'opposition eurosceptique Droit et Justice (PiS) dirigé par Jaroslaw Kaczynski. Le président Komorowski, 62 ans, est soutenu par la formation libérale Plateforme civique (PO), au pouvoir depuis bientôt huit ans.

Duda crédité de 51 %

Après un début de campagne que M. Komorowski avait commencé en grand favori avec plus de 60 % de soutien, celle-ci a pris un tournant surprenant le 10 mai, lorsque M. Duda l'a devancé de justesse au premier tour avec 34,76 % contre 33,77 %.

Selon une dernière enquête publiée par le journal 'Polska The Times', M. Duda était crédité de 51 % des intentions de vote et M. Komorowski de 49 %, une différence proche de la marge d'erreur.

Deux autres sondages prédisaient encore une courte victoire de M. Duda, mais l'institut Millward Brown montrait de son côté une tendance inverse.

Kaczynski évoqué aux législatives

Les pouvoirs du chef de l'Etat polonais sont relativement limités, mais les analystes s'accordent par ailleurs pour dire que l'élection présidentielle peut être un prélude significatif aux législatives, prévues en automne.

Le maître incontesté du parti PiS, Jaroslaw Kaczynski, frère jumeau de l'ancien président Lech Kaczynski décédé dans un accident d'avion à Smolensk en Russie, ne cache pas son ambition de revenir au pouvoir. Le succès dimanche de M. Duda pourrait le rapprocher de cet objectif, alors que depuis huit ans l'ancien Premier ministre n'a accumulé que des défaites électorales.

Les bureaux de vote doivent rester ouverts jusqu'à 21h00. A cette heure, un sondage effectué à la sortie des bureaux de vote doit apporter les premières indications sur les résultats.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.