Sept gardes à vue, Seat retrouvée avec des armes

Sept gardes à vue, Seat retrouvée avec des armes

Photo: Keystone

L'enquête sur les attentats de vendredi soir à Paris se poursuit. Sept personnes de l'entourage d'un kamikaze identifié post mortem sur le site du Bataclan ont été mises en garde à vue, et une voiture avec des armes utilisée par l'un des commandos a été retrouvée.

Sept personnes de l'entourage d'Ismaël Omar Mostefaï, 29 ans, un des assaillants présumés du Bataclan, ont été placées en garde à vue afin de procéder à des vérifications, a-t-on appris de source judiciaire et policière.

Lors d'une conférence de presse samedi soir, le procureur de Paris François Molins avait précisé qu'une personne, née à Courcouronnes dans l'Essonne, connue de la justice pour des délits de droit commun mais jamais incarcérée, avait été formellement identifiée. Cette personne a fait l'objet d'une fiche 'S' en 2010 pour radicalisation, mais n'a jamais été impliquée dans des filières djihadistes, avait précisé le procureur de Paris.

De source proche de l'enquête, on confirme par ailleurs l'information d'Europe 1 selon laquelle la voiture de marque Seat utilisée par l'un des commandos a été retrouvée à Montreuil, dans la banlieue proche de Paris. Selon une source judiciaire, trois armes à feu de type Kalachnikov ont été trouvées dans le véhicule.

'Les témoignages ou l'exploitation vidéo permettent de cibler une Seat noire et une Polo immatriculée en Belgique louée par un individu de nationalité française résidant en Belgique', avait déclaré François Molins.

Un terroriste présumé enregistré en Serbie

Par ailleurs, le ministère serbe de l'Intérieur a fait savoir dimanche que le titulaire du passeport syrien découvert près du corps d'un des auteurs des attentats de Paris est entré le 7 octobre en Serbie, où il a demandé l'asile.

'L'un des terroristes présumés, A. A., auquel s'intéressent les services de renseignement français, a été enregistré le 7 octobre de cette année au poste de douane de Presevo où il a formellement demandé l'asile', dit-il dans un communiqué. Le poste en question se trouve à la frontière avec la Macédoine.

'Des vérifications ont permis de confirmer qu'il s'agit de la personne ayant été identifiée en Grèce le 3 octobre. Il n'y avait pas de mandat d'arrêt d'Interpol à l'encontre de cette personne', ajoute le ministère.

Les attentats de Paris ne doivent pas entraîner de changement radical de la politique européenne en matière d'accueil des réfugiés, a cependant déclaré dimanche le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Il s'est exprimé avant le début du sommet du G20 à Antalya.

Renseignements

Les services de renseignements irakiens disposaient eux d'informations selon lesquelles des attentats risquaient de viser la France, les Etats-Unis et l'Iran, et en ont informé les autorités de ces trois pays, a annoncé le ministre irakien des Affaires étrangères, Ibrahim al Djaafari.

Les services de renseignement israéliens ont fourni aux autorités françaises des informations concernant certains des membres de l'EI qui ont revendiqué les attentats de Paris, rapporte dimanche la deuxième chaîne de télévision israélienne, citant une source officielle.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.