Sinaï: nouvelles attaques meurtrières dans un bastion de l'EI

Sinaï: nouvelles attaques meurtrières dans un bastion de l'EI

Photo: Keystone

Une trentaine de personnes, dont 15 soldats, ont été tuées jeudi dans cinq attaques dans le Sinaï égyptien. Ces actes n'étaient pas revendiqués en fin de journée, mais portent la marque des djihadistes du groupe Ansar Beït al-Maqdess qui a fait allégeance à l'EI.

Des hommes équipés d'armes automatiques et de lance-roquettes ont attaqué à l'aube cinq postes de contrôle routiers de l'armée au sud de Cheikh Zuwaïd, près de Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï, selon la police. Au moins quinze militaires ont perdu la vie, ainsi qu'au moins deux civils.

Les soldats ont tué 15 assaillants dans les échanges de tirs qui ont suivi, selon des responsables de la sécurité. Les bilans concernant les assaillants tués ne peuvent toutefois pas être vérifiés de source indépendante.

Les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) multiplient les assauts audacieux et meurtriers contre l'armée et la police dans le nord du Sinaï. Cette péninsule se situe à la frontière avec Israël et le territoire palestinien de la bande de Gaza.

'Partisans de Jérusalem'

Le groupe Ansar Beït al-Maqdess ('Partisans de Jérusalem' en arabe) a été créé en 2011 pour attaquer à coups de roquettes le territoire d'Israël voisin. Ses responsables affirment vouloir établir dans le Sinaï une 'province' du 'califat' proclamé par l'EI en Irak et en Syrie.

Ils assurent en outre s'en prendre aux forces de sécurité égyptiennes en représailles à la sanglante répression qui s'est abattue sur les partisans du président islamiste Mohamed Morsi après sa destitution par l'armée en juillet 2013.

Quatre mois

Les attaques de jeudi surviennent quatre jours après que le président égyptien Sissi, qui la réclamait avec insistance depuis des mois, eut annoncé au sommet de la Ligue arabe la création d'une force conjointe pour combattre notamment 'les groupes terroristes' dans la région.

Les chefs d'Etat de la Ligue arabe se sont mis d'accord pour créer en quatre mois cette force militaire permanente. La Ligue, et en particulier M. Sissi, insistaient depuis plusieurs mois pour qu'une telle force soit créée afin d'endiguer la progression de l'EI dans la région.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.