Trois hommes, et non deux, auraient attaqué le Bardo à Tunis

Trois hommes, et non deux, auraient attaqué le Bardo à Tunis

Photo: Keystone

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi s'est recueilli dimanche devant le musée du Bardo à Tunis, où l'attentat de mercredi a coûté la vie à 20 touristes et un policier. Il a annoncé que l'attaque avait sans doute été menée par trois hommes, dont un encore en fuite.

Arrivé en milieu de matinée, le chef de l'Etat a déposé une gerbe de fleurs à la mémoire des victimes de cette attaque sans précédent en Tunisie depuis la révolution de 2011 et revendiquée par le groupe Etat islamique (EI).

Deux assaillants, Hatem al Khachnaoui et Yassine al Abidi, ont été abattus par les forces de sécurité et une vingtaine d'arrestations ont été effectuées dans le cadre de l'enquête, mais un troisième homme serait encore recherché.

'Sûrement, il y en avait trois, parce qu'ils ont été identifiés et filmés par les caméras de surveillance', a déclaré Beji Caïd Essebsi. 'Il y a deux qui ont été exécutés et il y a en un qui court un peu quelque part. Mais de toute façon, il n'ira pas très loin', a ajouté le président.

La presse attend 'des mesures'

La presse a réclamé dimanche que le gouvernement 'passe à l'action' et prenne des mesures pour prévenir de nouveaux attentats. 'L'essentiel maintenant, c'est de passer réellement à l'action', écrivait 'Le Quotidien', en citant notamment la nécessité du 'contrôle par l'Etat du restant des mosquées encore sous l'emprise d'indomptables fanatiques religieux' et de 'mettre au pas la contrebande (...) devenue une véritable courroie de transmission d'armes destinées aux terroristes'.

Le quotidien francophone 'Le Temps' soulignait, lui aussi, 'l'urgence de mesures draconiennes', comme 'priver (de la nationalité tunisienne) les terroristes qui ont fait allégeance à l'ennemi'.

'La Tunisie restera debout, n'en déplaise aux terroristes, aux forces rétrogrades et aux jaloux qui ne veulent pas croire que le pays est irréversiblement engagé sur la voie de la démocratie, de la modernité et de la tolérance', proclamait le quotidien 'La Presse'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.