Trois soldats tués dans l'Est de l'Ukraine

Trois soldats tués dans l'Est de l'Ukraine

Photo: Keystone

La trêve n'aura duré que 48 heures dans l'est de l'Ukraine. Les violences ont repris vendredi avec un bilan de trois morts dans les rangs de l'armée ukrainienne. Le Conseil de sécurité de l'ONU devait tenir dans la journée une réunion d'urgence à huis clos, alors que l'OSCE parle d'un 'tournant' dans le conflit.

L'armée ukrainienne a fait état de trois soldats tués et sept blessés en 24 heures après deux jours de répit pendant lesquels aucun mort n'avait été enregistré. Selon le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko, les rebelles ont attaqué 'avec des chars et des mortiers' les positions ukrainiennes près des ruines de l'aéroport de Donetsk.

M. Lyssenko a dénoncé 'le redéploiement des forces ennemies' et relevé 'des activités de renseignement sur toute la ligne de front'. Il a aussi affirmé que les armes retirées par les rebelles se trouvaient 'à une distance pouvant être parcourue en 30 minutes'.

'A un tournant'

Le Conseil de sécurité de l'ONU, sous l'impulsion de la France et de l'Allemagne, a commencé à entendre des comptes-rendus de responsables de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui dispose d'observateurs dans l'Est ukrainien.

La diplomate suisse Heidi Tagliavini, présidente du Groupe de contact de l'OSCE sur l'Ukraine, a déclaré vendredi devant le Conseil: 'Nous sommes engagés de manière active dans une désescalade qui, je l'espère, deviendra un processus irréversible'. Selon elle, le conflit en Ukraine est actuellement 'à un tournant'.

Mais 'nous sommes encore loin' de la pleine application des accords de paix de Minsk, a-t-elle ajouté, soulignant le risque d'une 'spirale négative' si les efforts de paix ne sont pas poursuivis dans les deux camps. 'Il semble que nous soyons à la croisée des chemins, avec le risque d'une nouvelle escalade', a-t-elle estimé.

En matière d'aide humanitaire, Heidi Tagliavini a demandé l'envoi dans l'Est d'une mission d'évaluation des besoins, avec les agences de l'ONU et le Comité international de la Croix-rouge. Il faudra entamer rapidement le nettoyage de toutes les munitions non explosées, qui menacent le retour des personnes déplacées, a ajouté la diplomate suisse.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.