UE: la Commission propose de répartir 120'000 réfugiés de plus

UE: la Commission propose de répartir 120'000 réfugiés de plus

Photo: Keystone

La Commission européenne demande aux Etats membres de répartir en urgence 120'000 réfugiés supplémentaires au sein de l'UE, a indiqué jeudi une source européenne. Cette mesure, soutenue par Paris et Berlin, vise à faire face à l'accélération de la crise migratoire.

'Comme les mécanismes permanents pourraient prendre du temps, et que nous avons une situation très pressante en Italie, en Hongrie et en Grèce, il va y avoir une proposition pour la réinstallation urgente de 120'000' réfugiés, a expliqué cette source à l'AFP.

La proposition doit être officialisée par le président Jean-Claude Juncker lors de son discours sur l'Etat de l'Union du 9 septembre, après avoir reçu l'accord des commissaires. Elle vient s'ajouter à la réinstallation de 40'000 migrants annoncée en mai, qui ne concerne par ailleurs que l'Italie et la Grèce.

Appui de Merkel

Cette proposition semble avoir l'appui de la chancelière allemande Angela Merkel et du président français François Hollande, qui se sont parlé par téléphone jeudi matin. Paris et Berlin sont d'accord sur le principe de 'quotas contraignants' pour l'accueil des réfugiés par les pays de l'UE, a indiqué Mme Merkel jeudi lors de sa visite à Berne.

François Hollande a de son côté évoqué d'un 'mécanisme permanent et obligatoire'. Le président français 'considère qu'aujourd'hui, ce qui a été engagé ne suffit plus'. Les propositions franco-allemandes seront 'soumises' le 14 septembre à un conseil des ministres européens de l'Intérieur, a-t-il ajouté.

Le Portugal est pour sa part prêt à accueillir 'un nombre plus important' de réfugiés et migrants que les 1500 proposés jusqu'ici, a annoncé jeudi à l'issue d'un Conseil des ministres Miguel Poiares Maduro, ministre adjoint au Premier ministre. Il a 'espéré que cette solidarité existe aussi de la part des autres pays européens'.

Appel de Tusk

Jeudi matin, le président du Conseil européen Donald Tusk avait aussi appelé les Européens à 'redoubler les efforts de solidarité', avec 'une répartition équitable d'au moins 100'000 réfugiés', alors même que les Vingt-Huit ont jusqu'ici résisté à un système de redistribution des demandeurs d'asile proposé par Bruxelles, n'offrant que 32'256 places, contre les 40'000 demandées.

Les règles concernant le droit d'asile dans l'Union européenne stipulent que les demandes doivent être examinées dans le premier pays dans lequel une personne est enregistrée.

Selon la source européenne, la répartition des demandeurs d'asile entre les Vingt-Huit se ferait sur les mêmes critères que la proposition faite en mai, qui prennent en compte le nombre d'habitants des pays d'accueil et l'impact économique.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.