UE: un milliard d'euros pour les réfugiés syriens au Proche-Orient

UE: un milliard d'euros pour les réfugiés syriens au Proche-Orient

Photo: Keystone

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne se sont engagés à fournir un milliard d'euros supplémentaires pour les réfugiés syriens au Proche-Orient. Ils ont aussi décidé de mettre en place 'd'ici la fin novembre' les hotspots en Italie et en Grèce.

L'enveloppe d'un milliard ira principalement au Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et au Programme alimentaire mondial (PAM), a indiqué jeudi à Bruxelles le président du Conseil européen Donald Tusk à l'issue du sommet extraordinaire européen sur la crise migratoire.

Les 'hotspots', centres d'accueil et d'enregistrement des migrants en Italie et en Grèce, seront mis en place 'd'ici la fin novembre', a-t-il ajouté. Ces centres, installés dans les pays situés en première ligne face à l'afflux de demandeurs d'asile, doivent permettre d'identifier, d'enregistrer et de prendre les empreintes digitales des migrants arrivants, avec une aide logistique d'agences de l'UE.

Des lieux d'accueil existent déjà en Grèce et en Italie, mais ils doivent répondre à un certain nombre de règles de fonctionnement, sous supervision européenne, pour répondre à la définition des 'hotspots' voulus par l'UE.

Atmosphère 'excellente'

C'est à partir de ces lieux que seront 'relocalisés' des réfugiés vers d'autres Etats membres. Et c'est aussi à partir de ces endroits que devront être renvoyés vers leurs pays d'origine ceux qui seront considérés comme des migrants illégaux, sans besoin d'une protection internationale.

Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a déclaré aux journalistes que le sommet s'était déroulé dans une atmosphère 'excellente', moins tendue que certains ne l'avaient craint.

MM. Tusk et Juncker ont annoncé qu'ils accueilleraient une rencontre avec le président turc Recep Tayyip Erdogan le 5 octobre dans le cadre des efforts pour coopérer avec Ankara et limiter le nombre de migrants parvenant en Grèce.

Les chefs d'Etat et de gouvernement ont également décodé de renforcer les contrôles aux frontières extérieures de l'UE.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.