Un militant connu des « Black Lives Matter » à Baton Rouge relâché

Un militant connu des

Photo: Keystone

Un militant connu du mouvement 'Black Lives Matter' ('Les vies des Noirs comptent') a été relâché dimanche, a annoncé la prison de Baton Rouge. Il avait été arrêté pour avoir bloqué la circulation sur une route.

Deray McKesson avait diffusé la vidéo de son arrestation lors d'une manifestation samedi soir dans cette ville de Louisiane (sud), contre les violences policières au détriment des Noirs. Il a été relâché moyennant une amende de 500 dollars (492 francs), a précisé un porte-parole de la prison de Baton Rouge.

Deray McKesson, militant du groupe 'Black Lives Matter', mouvement à la pointe des dénonciations des bavures policières à l'encontre des Noirs, a filmé sa propre arrestation via l'application Periscope. Il était en train de manifester à Baton Rouge.

'La police nous a provoqués toute la nuit', explique-t-il dans la vidéo diffusée sur son compte @deray. 'Nous ne bloquons pas la rue ni rien d'autre', ajoute-t-il alors qu'on entend des militants, suivis par des policiers, scander 'pas de justice, pas de paix, pas de police raciste'.

Puis l'image disparaît brutalement et on entend 'Police. Vous êtes en état d'arrestation, ne vous débattez pas'. Des images sur les réseaux sociaux montrent McKesson, les mains derrière le dos, emporté par la police.

Entrave à la circulation

Selon un policier de l'Etat de Louisiane interrogé par un journal local, The Advocate, le militant a été arrêté parce qu'il entravait la circulation. Dans sa vidéo, le militant explique qu'il marche sur le bas-côté de la rue en l'absence de trottoir.

'Nous accueillons les manifestations', affirme le policier à The Advocate. 'Nous n'arrêterions pas les gens qui manifestent pacifiquement sur le bas-côté de la route'.

A Saint Paul dans le Minnesota (nord), plusieurs centaines de personnes ont bloqué la circulation sur un échangeur d'autoroutes pendant environ trois heures et lancé des pierres et des bouteilles sur la police qui a répliqué à coup de gaz lacrymogène. Plusieurs manifestants qui refusaient d'évacuer les lieux ont été arrêtés, selon la presse américaine.

Nombreuses manifestations

Des centaines de manifestants se sont retrouvés pour des marches organisées dans plusieurs villes américaines et des dizaines de personnes, dont des journalistes, ont été arrêtés, selon la presse.

Ces rassemblements ont lieu chaque soir depuis la mort cette semaine de deux hommes noirs abattus par la police. Le premier a perdu la vie à Baton Rouge (sud), le second près de Saint Paul dans le Minnesota (nord).

C'est à l'occasion de l'une de ces manifestations qu'un tireur embusqué a tué jeudi cinq policiers à Dallas (sud) en représailles aux brutalités des forces de l'ordre contre les Afro-Américains.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.