Un violent séisme secoue l'Afghanistan et les pays voisins

Séisme: près de 300 morts au Pakistan et en Afghanistan

Photo: Keystone

Un puissant séisme de magnitude 7,5 a secoué lundi l'Asie du Sud. La catastrophe a fait près de 300 morts au Pakistan et en Afghanistan, dont 12 écolières afghanes tuées dans une bousculade en fuyant leur école.

Des milliers d'autres personnes ont été blessées par la secousse, particulièrement longue, qui a poussé la population à se précipiter dans les rues en Inde, en Afghanistan, au Pakistan et au Tadjikistan.

Selon l'Institut américain de géologie (USGS), l'hypocentre (point de départ de la rupture sismique sur la faille) se situait à Jurm, dans les montagnes reculées du Badakhshan, à l'extrême nord-est de l'Afghanistan, à une profondeur de 213,5 km.

Dans ce pays, un bilan officiel publié dans la journée faisait état de 63 morts, dont trente dans le Kunar (est) où quelque 1500 maisons ont été détruites, dix au Nangarhar (est), neuf dans le Badakhshan, deux dans la province de Baghlan et les douze écolières dans le Takhar (nord-est). Un chiffre susceptible d'augmenter, ont averti les autorités.

Bilan provisoire

Les premiers bilans étaient plus importants au Pakistan voisin, avec au moins 214 morts et 1800 blessés, principalement dans le nord-ouest, selon les services de secours.

L'armée pakistanaise a été mobilisée. Tous les hôpitaux militaires étaient placés en état d'alerte, des hélicoptères et des équipements spécialisés requis pour les secours.

Le bilan pourrait là aussi s'alourdir, a prévenu le chef du gouvernement provincial de Khyber Pakhtunkhwa (nord-ouest), une des provinces les plus touchées du pays. 'Toute la province est en alerte, et les hôpitaux sont en état d'urgence, mais il est trop tôt pour fournir un bilan' a indiqué Pervez Khattak, soulignant que sa province est 'reculée et montagneuse'.

Nombreuses victimes en Afghanistan

La secousse, qui a détruit des centaines d'habitations, a duré au moins une minute, et au moins une réplique a été ressentie peu après, d'une magnitude de 4,8 selon USGS.

En Afghanistan, la panique qui a saisi des écolières à Talogan (nord-est), au moment du séisme, a provoqué la mort de 12 d'entre elles, toutes âgées de moins de 16 ans, et 35 autres ont été blessées. Les filles 'se sont précipitées pour sortir de l'école et cela a provoqué une bousculade' mortelle, a déclaré Enayat Naweed, directeur du département de l'Education du Takhar.

Le Premier ministre afghan Abdullah Abdullah a évoqué 'd'importantes pertes humaines et matérielles', notamment dans le nord-est. Mais 'les chiffres ne sont pas encore connus car les communications sont coupées'.

Jusqu'en Asie centrale

En Inde, la secousse a temporairement interrompu le métro de New Delhi.

Des centaines d'habitants traumatisés se sont précipités dans les rues à Srinagar, principale ville du Cachemire indien, à la frontière avec le Pakistan. Le réseau de téléphonie mobile a été coupé et le trafic s'est immobilisé.

La secousse a été ressentie jusqu'en Asie centrale, notamment à Douchanbe, la capitale tadjike, où de nombreuses personnes ont quitté précipitamment leurs bureaux et appartements.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.