Une nouvelle OMS pour faire face aux urgences de santé mondiales

Une nouvelle OMS pour faire face aux urgences de santé mondiales

Photo: Keystone

L'OMS, mise en cause au moment d'Ebola, peut concrétiser l'une des réformes les plus importantes de son histoire. L'Assemblée mondiale de la santé a validé mercredi soir à Genève une organisation plus opérationnelle.

La demande financière de la directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour basculer sur cette nouvelle structure a été entendue. L'OMS disposera de 160 millions de dollars supplémentaires pour la période 2016/2017.

Le Programme de réponse aux urgences sanitaires sera doté au total de 494 millions. Il est étendu au moment où l'OMS doit faire face au virus Zika et à une augmentation des cas de fièvre jaune. Dans ce nouvel environnement, l'OMS doit assurer la coordination de la prévention et de la réponse sanitaire face aux épidémies, aux catastrophes naturelles et aux conflits.

Elle appliquera ce mandat dans le contexte du Réglement sanitaire international (RSI). L'OMS ne sera toutefois pas chargée de traitements ou de fabriquer des médicaments, avait aussi rappelé la semaine dernière Mme Chan.

Davantage de coopération avec les Etats

La coopération avec les Etats, les autres institutions de l'ONU et d'autres partenaires doit être élargie. Les délégués ont souhaité que la collaboration avec le Bureau de l'ONU pour les affaires humanitaires (OCHA) s'aligne sur les mécanismes et les capacités du comité permanent entre agences de l'ONU.

Ils ont salué le nouveau plan de la réforme de l'OMS et le calendrier. Notamment l'établissement d'un comité indépendant de surveillance et d'un comité consultatif.

Avec la nouvelle structure, une approche unifiée doit garantir des chaînes de commandement et des mécanismes de contrôle clairs. L'agence de l'ONU a été accusée d'avoir réagi en 2014 avec retard à l'épidémie en Afrique de l'Ouest.

Un fonds de réserve de cent millions de dollars avait été adopté en 2015 pour financer des opérations menées sur le terrain pour une durée de trois mois maximum. Il est placé sous l'autorité directe de la directrice générale.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.