Vague de chaleur en Espagne, Portugal et France

Vague de chaleur en Espagne, Portugal et France

Photo: Keystone

Avec des températures atteignant les 44°C, le sud de l'Espagne était placé lundi en état d'alerte maximale à cause d'une vague de chaleur exceptionnelle. Celle-ci touche aussi le Portugal et la France où la canicule devrait s'installer toute la semaine.

'Aujourd'hui dans la campagne autour de Cordoue (en Andalousie, ndlr), il fait 44°C', a indiqué une porte-parole de l'agence nationale de météorologie (Aemet).

D'autres pays sont touchés par de fortes chaleurs, en particulier les voisins de l'Espagne, en état d'alerte depuis plusieurs jours pour éviter une catastrophe comme celle de 2003. La canicule avait alors provoqué le décès de 70'000 personnes supplémentaires en Europe comparé aux autres années, frappant surtout les personnes âgées.

'La masse d'air chaude s'est formée ici pendant ces jours de fort ensoleillement (...) et comme elle va coïncider avec un anticyclone en Scandinavie, elle va probablement affecter la zone la plus occidentale de l'Europe au cours des prochains jours', a expliqué Angel Alcazar, expert d'Aemet.

Vigilance orange en France

Météo-France a mis en garde lundi contre une semaine caniculaire, avec des températures comprises entre 36 et 40°C dans le sud-ouest, et cette vague de chaleur, caractérisée par 'sa précocité et son intensité', devrait s'étendre à partir de mercredi vers le nord et l'est de la France. Vingt-six départements ont été placés en vigilance orange, le deuxième niveau d'alerte sur trois.

La ministre française de l'Ecologie Ségolène Royal a annoncé la 'mobilisation' des espaces publics climatisés (bibliothèques, cinémas, centres commerciaux...) 'pour que les personnes puissent venir s'y asseoir'.

La canicule qui devrait durer toute la semaine menace d'altérer la récolte de blé, dont la France est l'un des cinq grands producteurs mondiaux.

Les autorités portugaises ont averti dès vendredi des dangers liés au temps caniculaire et sec, avec des températures maximales de 35 à 44°C. Elles ont maintenu lundi quatre régions en alerte orange.

'Risque très élevé pour la population'

Même dans le sud de l'Espagne où 'ces phénomènes météorologiques ne sont pas habituels, (ils sont) d'une intensité exceptionnelle et avec un niveau de risque très élevé pour la population', a expliqué la porte-parole d'Aemet.

A Séville par exemple, le thermomètre devrait grimper jusqu'à 42°C et ses habitants ont pris d'assaut les fontaines. Enfants et adultes y trempent les pieds ou s'y baignent, d'autres préférant se rafraîchir dans le fleuve Guadalquivir.

Dans les zones côtières, les plages ont été envahies par les Espagnols et les touristes étrangers, avec le début de la haute saison touristique, et la protection civile a mis en garde contre les risques d'incendie.

La situation devrait toutefois s'améliorer dans les jours à venir dans la péninsule ibérique. 'Il n'y a pas d'alerte rouge pour mardi et moins de provinces placées en alerte orange', a assuré la porte-parole d'Aemet.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.