Politique agricole 2014-2017 : une première année mitigée

Une transition qui n’est pas évidente. La politique agricole 2014-2017 a fêté son premier anniversaire. Un bilan a été effectué dans le Jura bernois par la Chambre d’agriculture après douze mois. Il est très mitigé.

Le principal changement se situe au niveau des paiements directs. Ce ne sont plus les têtes de bétail qui font foi mais la surface d’exploitation. « Certains paysans sont arrivés à obtenir les mêmes paiements directs que les autres années. Mais il y en a énormément qui n’ont pas pu atteindre leurs objectifs », explique Bernard Leuenberger, président de la Chambre d’agriculture du Jura bernois. Le manque à gagner peut se monter jusqu’à une dizaine de milliers de francs.

Les conséquences immédiates pourraient avoir des répercussions à long terme. D’ailleurs, elles inquiètent Bernard Leuenberger : « Certains paysans, pour optimiser les paiements directs pour maintenir leur domaine et payer leurs factures, pourraient mettre leurs champs en écologie ou en jachère. Cela va diminuer la production et la Suisse devra importer plus ».

La politique agricole 2018-2021 devra donc sensiblement être modifiée. Mais elle pourrait être remise en question par l’Union Suisse des Paysans qui a lancé une initiative sur la sécurité alimentaire. /jeb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.