Le CJB fixe ses objectifs 2014-2018

Favoriser la croissance démographique et l’image du Jura bernois, et promouvoir le vivre-ensemble. Ce sont les axes que suivra le CJB jusqu’en 2018. Le Conseil du Jura bernois a adopté mercredi dernier ses objectifs pour la nouvelle législature, qui s’annonce chargée.

Le CJB a décidé pour la première fois de se fixer trois axes de travail. Il souhaite d’abord favoriser la croissance démographique afin de conserver un équilibre entre francophones et germanophones, mais aussi parce que les moyens financiers du CJB sont calculés en fonction de la population du Jura bernois. Le deuxième axe est de renforcer l’image de la région dans le canton, mais aussi l’Arc jurassien, voire plus loin. Enfin, le CJB veut promouvoir un vivre-ensemble parfois chahuté par des intérêts divergents dans les relations du Jura bernois avec les voisins directs, une allusion à peine voilée au vote communaliste.

 

Vote communaliste, subventions, transports

Le vote communaliste sera bien sûr l’un des objectifs principaux du CJB pour cette nouvelle législature. Il va participer aux travaux de préparation du vote de Moutier, et d’éventuelles autres communes qui en feraient la demande. Il faudra aussi suivre l’application du statu quo + du Jura bernois, lorsqu’il aura été défini. Le CJB souhaite par ailleurs conserver le poste de délégué à la jeunesse, voué à disparaître avec l’Assemblée interjurassienne.

Côté culture, le CJB sera occupé par la loi sur l’encouragement des activités culturelles, et la création du réseau des arts de la scène ARS, peut-être cet automne. Au niveau des subventions, le CJB souhaite que Berne lui mette à disposition une enveloppe globale pour la culture, le sport et les monuments historiques, et que le CJB décide ensuite lui-même de la répartition, car les intérêts divergent avec le reste du canton. En ce qui concerne le bilinguisme, le CJB va notamment soutenir la création de places d’apprentissage pour les francophones.

Dans le domaine de la santé, le Conseil du Jura bernois suivra de près la privatisation de la psychiatrie bernoise, l’avenir du site de Bellelay et le maintien de lits en suffisance dans la région. Enfin, le Conseil du Jura bernois va s’engager pour optimiser les transports publics, et maintenir certaines offres : on pense notamment à la liaison directe entre Bienne, Moutier, Delémont et Bâle. /jfa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.