Céder sa ferme, une affaire de moins en moins familiale

Claude-Alain Baume Zoom sur « Claude-Alain Baume » (touche ESC pour fermer)
Selon Claude-Alain Baume à la Fondation rurale interjurassienne, trente à quarante domaines sont remis chaque année dans le Jura et le Jura bernois.

La retraite arrive mais aucun des enfants ne souhaite enfiler la salopette. En Suisse, mais aussi dans la région, de plus en plus d’agriculteurs se retrouvent sans successeur au sein de leur famille. Dès lors, de nombreuses questions se posent : comment passer le relais, à qui, et à quel prix ? La Fondation rurale interjurassienne (FRI) indique que les cessations d’exploitation avec reprise hors du cadre familial demeurent rares mais ont tendance à croître ces dernières années.

Se préparer à céder son exploitation agricole

La première chose relevée par le chef du département conseils, expertises et développement à la FRI, Claude-Alain Baume, est l’anticipation. Il faut se préparer à une succession, « ensuite, tout dépend du statut juridique du domaine », explique Claude-Alain Baume. La Loi sur le droit foncier rural (LDFR) détermine s’il s’agit, ou non, d’une entreprise agricole. Si tel est le cas, la FRI recommande de vendre l’exploitation en entier, avec la possibilité de négocier le lieu d’habitation. À l’inverse, les exploitants disposent de toutes les possibilités :

  • Vendre entièrement l’exploitation
  • Vendre les terres mais conserver l’habitation
  • Affermer entièrement l’exploitation
  • Affermer les terres mais conserver l’habitation

À noter que remettre son exploitation à un tiers peut être vu comme un avantage pour le cédant car « les prix de remises sont souvent supérieurs » selon Claude-Alain Baume.

Davantage de demandes que d’offres

Aujourd’hui, un agriculteur qui souhaite vendre un domaine va aisément trouver quelqu’un pour l’acheter selon la FRI. Elle propose depuis le début de l’année, une nouvelle solution pour les repreneurs potentiels. En collaboration avec la Chambre jurassienne d’agriculture, les agriculteurs intéressés à reprendre un domaine ont la possibilité de s’annoncer au moyen d’un dossier. Ils seront alors confrontés à des potentiels vendeurs pour croiser les informations. /aro

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.