Vigier face à la grogne de la population

La séance a été très animée jeudi soir. Zoom sur « La séance a été très animée jeudi soir. » (touche ESC pour fermer)
La séance a été très animée jeudi soir.

La cimenterie Vigier SA a dû faire face au mécontentement de la population de Péry-La Heutte jeudi soir. L’entreprise avait convié les habitants à une séance d’information pour tenter d’apaiser les tensions nées après plusieurs incidents en fin d’année dernière et qui avaient généré une quantité importante de poussière dans le village. 150 personnes ont fait le déplacement pour entendre les explications de la direction de l’entreprise, qui avait déjà distribué un tous-ménages à la fin décembre.

Vigier a reconnu avoir mal communiqué suite à deux problèmes qu’elle a connus successivement ; d’abord une panne sur une installation à l’automne qui a obligé Vigier à stocker du ciment brut, ce qui a entraîné davantage de poussières ; puis le 14 décembre la déchirure d’un filtre sur le broyeur ciment, qui s’est avéré défectueux. Le filtre en question a été remplacé et dès le mois de mars, des capteurs électroniques arrêteront immédiatement l’installation en cas de problème. Concernant le premier problème, Vigier n’a plus besoin de stocker le ciment brut car l’installation a été pratiquement réparée. Enfin, l’entreprise recherche des solutions pour atténuer les mauvaises odeurs (dues notamment au soufre) parfois ressenties dans le village.

 

Une population inquiète

La séance s’est nettement tendue à l’heure des questions. Plusieurs habitants ont fustigé le manque de communication de l’entreprise. D’autres se sont inquiétés des conséquences des poussières sur la santé, mais aussi sur les voitures ou habitations. Certains ont exigé des indemnisations. L’entreprise a expliqué qu’elle prenait en compte toutes les plaintes, et qu’elle s’engageait à nettoyer les dégâts causés, comme elle l’avait toujours fait. La direction de Vigier a insisté sur le fait que l’usine respectait largement les normes légales et qu’il n’y avait aucun danger pour la santé de la population, bien que son bien-être puisse être affecté par la poussière. L’ambiance s’est finalement relâchée en fin de séance. Vigier s’est engagé à organiser régulièrement des séances d’information, et à faire de nouvelles études plus spécifiques sur les poussières ainsi que les mauvaises odeurs. /jfa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.