Statu quo+: fraction au sein du CJB

Les décisions du Conseil-exécutif concernant le Statu quo+ ne font pas l’unanimité au sein du Conseil du Jura bernois. Deux tendances se dessinent parmi les membres de l’institution qui regroupe 24 élus du Jura bernois.

Satisfaction pour la majorité

La majorité du CJB, par la voix de son président, salue la décision du Conseil-exécutif de donner suite aux conclusions du rapport final sur le projet Statu quo+. Willy Sunier estime que les décisions annoncées vendredi représentent « une étape décisive sur le déjà long chemin de la réalisation du Statu quo+ pour le Jura bernois ». Il ajoute qu’il faut saluer ce moment historique pour le Jura bernois, mais qu’il ne représente pas la fin du processus. Si la phase d’élaboration est terminée, celle de la mise en œuvre du Statu quo+ ne fait que commencer. Willy Sunier affirme que le CJB suivra de très près les prochaines étapes afin de s’assurer que les différentes mesures annoncées sont bien appliquées.

De la poudre aux yeux pour la section autonomiste

« La montagne accouche d’une souris » selon le Groupe autonome du Conseil du Jura bernois. Ses membres ont vertement critiqué vendredi le rapport final sur le statut quo+. Ils déclarent que les projets formulés dans le rapport ne sont en aucun cas des propositions d’extension de compétences pour le Jura bernois, mais de simples améliorations du fonctionnement du CJB, sans consistance politique. Pour le chef du groupe, Jean-Pierre Aellen, le texte ne tient pas compte de la vision du statu quo+ proposée par l’Assemblée interjurassienne en 2009 et qui visait à « améliorer la situation, notamment par une simplification du paysage institutionnel du Jura bernois, par une réorganisation et par un renforcement de la collaboration interjurassienne ». /ast+jsr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.