Lumière, ténèbres et son au Musée jurassien des Arts

« Amour au clair de lune » de Coghuf est l’une des œuvres phares de l’exposition « Lumières et ténèbres… à la lueur des collections » Zoom sur « « Amour au clair de lune » de Coghuf est l’une des œuvres phares de l’exposition « Lumières et ténèbres… à la lueur des collections »  » (touche ESC pour fermer)
« Amour au clair de lune » de Coghuf est l’une des œuvres phares de l’exposition « Lumières et ténèbres… à la lueur des collections »

Le Musée jurassien des Arts de Moutier dépoussière ses collections. L’établissement vernira ce samedi deux nouvelles expositions : « Lumières et ténèbres… à la lueur des collections » et « Oscar Wiggli, Philippe Deléglise – figures du son ».

Pour la première exposition, le musée prévôtois dévoile une partie de ses collections en s’inspirant de l’année internationale de la lumière. Son objectif est ainsi de mettre en valeur un patrimoine artistique qu’il conserve depuis de nombreuses années. 58 œuvres de 49 artistes, dont 26 ont des liens avec la région jurassienne, seront exhibées jusqu’au 15 novembre, soit pendant plus de huit mois. Cinq chapitres composent cette proposition artistique et le point d’orgue s’intitule « Lumières et ténèbres : dimensions symboliques ». Les tableaux choisis reflètent ces thématiques. On y retrouve d’une part du blanc, des couleurs vives et des références à la divinité et de l’autre, de l’obscurité et des illustrations de la mort et de la nuit.

Une salle pour les enfants et les adolescents

Le Musée jurassien des Arts profite par ailleurs de cet événement pour inaugurer une nouvelle salle dédiée au jeune public. Celle-ci inclut pour l’instant trois postes adaptés à différentes tranches d’âge. L’objectif est de proposer des interactions sur le thème de l’exposition, afin de vivre l’expérience sous un angle alternatif.

Après la lumière, le son

En parallèle, une seconde exposition sera présentée jusqu’au 24 mai. Elle porte sur un thème différent, mais tout aussi difficile à représenter car il est impalpable, il s’agit du son. Elle se divise en deux parties, d’un côté les œuvres du Jurassien Oscar Wiggli qui combinent formes et reliefs ancrés dans la musicalité et de l’autre, celles du Genevois Philippe Deléglise, qui utilisent plusieurs couleurs pour représenter les ondes sonores. Ces œuvres, complémentaires et indépendantes à la fois, répondent à la même question : comment le son peut-il être incarné visuellement alors qu’il s’adresse à notre ouïe ?

Le vernissage de ces deux expositions est prévu ce samedi à 18h. Il sera précédé par la projection du film de Claude Stadelmann, « Oscar Wiggli, sculpteur et compositeur », à 16h au Cinoche à Moutier. /mdu

La salle jeune public propose de découvrir la thématique en passant par le jeu
La salle jeune public propose de découvrir la thématique en passant par le jeu

Description de l'image
Description de l'image

Description de l'image
Description de l'image

Description de l'image
Description de l'image

Description de l'image
Description de l'image

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.