Bienne devra se serrer la ceinture

La Directrice des finances de la Ville de Bienne Silvia Steidle Zoom sur « La Directrice des finances de la Ville de Bienne Silvia Steidle » (touche ESC pour fermer)
La Directrice des finances de la Ville de Bienne Silvia Steidle

La ville de Bienne veut mettre un frein aux dépenses. Le Conseil municipal a présenté ce vendredi matin son plan d’assainissement durable des finances, ainsi qu’une série de 74 mesures d’économie pour 2016. La situation économique de la ville a connu une importante dégradation ces cinq dernières années, sans action le déficit devrait atteindre quelque 40 millions de francs en 2018. La Municipalité propose par conséquent un plan radical afin de contrer cette tendance, le paquet de mesures envisagées prévoit un budget équilibré pour 2016 et une amélioration des finances communales de plus de 28 millions en 2018.

Des mesures radicales dans tous les secteurs

Les 74 mesures mises en place par le Conseil municipal concernent l’ensemble des secteurs, pour l’exécutif biennois il était important qu’aucun groupe d’intérêt ne soit excessivement défavorisé. Parmi ces mesures on retrouve par exemple le remplacement des camps de ski par d’autres activités plus abordables pour les écoles, la réduction des offres d’intégration, la fermeture d’une partie des toilettes publics ou encore, l’arrêt de plusieurs subventions dans le domaine culturel. Les coupes touchent également le personnel communal, elles prévoient la suppression de six postes au total.

Vers une augmentation des impôts

Pour le Conseil municipal, l’assainissement des finances n’est possible que si l’on envisage une hausse de la quotité d’impôt, c’est pourquoi il propose une augmentation de 1,53 à 1,73. Pour la majorité de la population, cela représentera en moyenne 40 francs supplémentaires par mois. L’exécutif estime que cette majoration est indispensable, sans elle les mesures d’économie devraient être encore plus radicales.

Malgré ce plan d’assainissement, le Conseil communal est persuadé que Bienne restera attrayante en tant que site d’implantation économique et lieu de résidence. La mise en œuvre des mesures devrait laisser une marge de manœuvre suffisante pour réaliser des investissements destinés au développement de la ville et à l’innovation.

Le dossier passe maintenant aux mains du Conseil de ville, qui peut adapter la série de mesures. L'exécutif recommande l'application du paquet dans son intégralité. /mdu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.