Franc fort : l’UDC JB questionne le Conseil-exécutif et le Conseil fédéral

La fin du taux plancher du franc suisse face à l’euro inquiète les députés UDC du Jura bernois. La nouvelle politique monétaire et ses conséquences sur la région les ont incités à intervenir auprès du Grand Conseil bernois et du Conseil national.

Dans une interpellation au Grand Conseil, Anne-Caroline Graber souhaite favoriser les achats de machines suisses auprès des écoles professionnelles, Haute école spécialisée, université et écoles polytechniques fédérales.

Pierre-Alain Schnegg demander lui au gouvernement bernois – via une motion – de renforcer encore l’attractivité du système de formation duale suisse. Manfred Bühler a déposé une question pour réduire les charges fiscales des entreprises touchées par des pertes sur leurs ventes de produits à l’étranger, en particulier dans la zone euro.

Quant à Jean-Pierre Graber, il a déposé quatre interventions au Conseil national. Il demande un soutien public aux entreprises exportatrices suisses qui assurent leur promotion dans des foires et des expositions à l’étranger. Il sollicite également le Conseil fédéral pour savoir s’il est prêt à favoriser l’achat de matériel auprès d’entreprises suisses dans les entreprises dont la Confédération est propriétaire. Jean-Pierre Graber propose également de modifier la Loi sur l’assurance-chômage pour soutenir la formation continue des travailleurs victimes d’une réduction de l’horaire de travail. Dans un postulat, il suggère enfin au Conseil fédéral d’élaborer un rapport trimestriel relatif aux effets qu’entraîne la fin du taux plancher. /jfa + comm

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.