La culture en sursis à Bienne

Le Nouveau Musée de Bienne fait partie des 29 institutions dont le contrat de prestations a été renouvelé par le Conseil municipal Zoom sur « Le Nouveau Musée de Bienne fait partie des 29 institutions dont le contrat de prestations a été renouvelé par le Conseil municipal » (touche ESC pour fermer)
Le Nouveau Musée de Bienne fait partie des 29 institutions dont le contrat de prestations a été renouvelé par le Conseil municipal

Les institutions culturelles biennoises peuvent souffler. Le Conseil municipal a approuvé les contrats de prestations avec 29 institutions pour la période 2016-2019. Neuf prendront une dimension d’envergure régionale et seront financées également par la région Biel/Bienne-Seeland-Jura bernois et le Canton de Berne. Les vingt autres sont classées comme locales et seront désormais totalement assumées par la Ville.

L’exécutif biennois a présenté ces contrats ce jeudi matin. Il entend renforcer la vie culturelle, malgré le plan d’assainissement durable des finances dévoilé vendredi dernier. Les montants attribués aux institutions biennoises seront maintenus – certains augmenteront même – ces quatre prochaines années. Ce qui n’empêche pas le Conseil communal de prévoir une enveloppe de 270'000 francs inférieurs à la période précédente. Cet allégement est possible grâce à la loi sur l’encouragement des activités culturelles du canton de Berne. La charge sera en effet moins lourde pour le budget de la ville, puisqu’une plus grande partie des moyens proviendra du canton et des communes de la région.

Trois institutions visées par les mesures 2016+

Cette démarche s’inscrit dans le plan d’assainissement durable des finances, présenté par l’exécutif biennois. Dans le cadre de la série de mesures 2016+, trois institutions d’importance régionale sont toutefois directement touchées. Il s’agit du Théâtre et Orchestre Bienne-Soleure, du Nouveau Musée Bienne et de la Bibliothèque municipale. Mais si ce plan est accepté, l’abandon des prestations nécessitera un temps de négociations de plusieurs années. C’est pourquoi l’exécutif biennois a décidé de renouveler les contrats avec ces institutions.

Du côté des institutions concernées, si cette nouvelle est rassurante, l’avenir reste incertain. Le Nouveau Musée Bienne, qui risque de perdre un de ses secteurs, a déjà fait part de son inquiétude. Pour Ludivine Marquis, la conservatrice du département d’archéologie, cela signifierait la fin du NMB. La Bibliothèque municipale pourrait quant à elle subir une restructuration. Selon Béatrice Perret Anadi, directrice adjointe de la Bibliothèque municipale, le renouvellement de ce contrat permet à son établissement de respirer, même si des solutions devront être trouvées ces prochaines années si le plan d’assainissement est approuvé.

C’est maintenant au Conseil de ville de trancher. Il se prononcera sur le renouvellement de ses contrats de prestation, ainsi que sur les mesures 2016+ les 22 et 23 avril prochains. /mdu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.