La HE-Arc prend position sur la filière ES en soins infirmiers

La Haute école de santé Arc sort du bois dans le débat autour de la filière ES en soins infirmiers à Saint-Imier. L’établissement a décidé de prendre position à la suite des interventions récentes du député jurassien PCSI David Eray et du député Vert au Grand Conseil bernois Pierre Amstuz. Les deux élus questionnent leur gouvernement respectif sur la possibilité d’ouvrir aux élèves jurassiens et neuchâtelois la filière ES proposé par le canton de Berne dans la cité imérienne. Un cursus réservé actuellement aux élèves bernois.

Le directeur du domaine santé de la HE-Arc Nicolas Chevrey respecte le système mis en place dans le canton de Berne. Il n’est toutefois pas favorable à la généralisation d’une filière ES en soins infirmiers aux autres cantons romands. À part la partie francophone du canton de Berne, la Romandie privilégie l’option HES, qu’elle estime plus adéquate. Le directeur du domaine santé de la HE-Arc conteste aussi certains arguments utilisés par les politiciens. Il appelle à un débat argumenté et dépassionné sur cette problématique. /kro

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.