Les courses de Bienne se préparent

Stefano Alberucci et Désirée Schmid qui représentent la COOP, le partenaire principal de la manifestation, entourent Jakob Etter, le président du comité d'organisation des courses de Bienne. Zoom sur « Stefano Alberucci et Désirée Schmid qui représentent la COOP, le partenaire principal de la manifestation, entourent Jakob Etter, le président du comité d'organisation des courses de Bienne. » (touche ESC pour fermer)
Stefano Alberucci et Désirée Schmid qui représentent la COOP, le partenaire principal de la manifestation, entourent Jakob Etter, le président du comité d'organisation des courses de Bienne.

La nuit des nuits s'organise à Bienne. Du 11 au 13 juin, les passionnés de course à pied vont converger vers la cité seelandaise pour participer aux différentes courses des 100 kilomètres de Bienne.

Une nouveauté fait son apparition pour cette 57e édition. La course-loisir remplace le « city run ». Cette nouvelle discipline, d’une longueur de 13,6 km, se déroulera du Palais des Congrès jusque dans la petite ville d’Aarberg. Elle a été pensée en particulier pour les joggeurs et les adeptes de la marche nordique. Le départ sera donné à 21 heures soit 60 minutes avant le début de la course des participants aux 100 km, au marathon et au semi-marathon.

La course reine sera quelque peu modifiée entre Büren an der Aare et Scheuren. En cause, la fête de gymnastique organisée dans la bourgade du bord de l’Aar.

Pour l’heure, près de 1 200 inscriptions sont déjà arrivées sur le bureau des organisateurs. Le semi-marathon et la course-loisir ont la cote auprès des coureurs. En ce qui concerne l’épreuve reine, les inscriptions sont en légère baisse par rapport à la même période l’année dernière. L’une des raisons et la force du franc par rapport à l’euro. La moitié des participants aux 100 km viennent d’Allemagne, le prix d’un dossard a donc augmenté pour eux.

Jakob Etter, le président du comité d'organisation des courses de Bienne. Zoom sur « Jakob Etter, le président du comité d'organisation des courses de Bienne. » (touche ESC pour fermer)
Jakob Etter, le président du comité d'organisation des courses de Bienne.

Moins d’argent de la part de la Ville de Bienne

La Ville de Bienne a réduit l’enveloppe qu’elle mettait à disposition des organisateurs de la manifestation. Lors de la dernière édition, les autorités seelandaise avaient offert la somme de 40'000 francs. Cette année, l’apport est réduit de 10'000 francs. Les infrastructures sont toutefois mises à disposition des organisateurs avec des prix préférentiels. Leur coût : 20'000 francs. Le budget de la manifestation est devisé à 500'000 francs.

Clin d’œil et invitée de marque

Un clin d’œil au Stade de Glace. Durant de nombreuses années, le départ et l’arrivée de la course avaient lieu aux abords de la patinoire. Pour marquer l’événement, la médaille que reçoivent les participants arborera le Stade de Glace. Pour la prochaine édition, le sujet est déjà tout trouvé, ce sera la Tissot Arena.

Une invitée de marque va prendre part à cette 57e édition. La championne olympique en snowboard parallèle à Sotchi, Patrizia Kummer s’est lancée ce défi. /seb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.