La fusion du Cornet part à Berne

La députée PSA de Moutier Irma Hirschi (ldd) Zoom sur « La députée PSA de Moutier Irma Hirschi (ldd) » (touche ESC pour fermer)
La députée PSA de Moutier Irma Hirschi (ldd)

Un nouvel obstacle se dresse devant le projet de fusion des communes du Cornet porté par un comité d’initiative. Irma Hirschi a déposé jeudi matin une motion qui demande notamment au Conseil-exécutif de geler les subventions qui pourraient servir à la réalisation de cette union entre Eschert, Belprahon, Grandval, Crémines et Corcelles. La députée PSA prévôtoise rappelle que des sommes importantes ont déjà été investies dans le projet de fusion de Moutier et sa couronne, et que ce dernier est actuellement suspendu mais pas abandonné. Elle ajoute que le canton de Berne n’a pas les moyens de dépenser l’argent du contribuable dans des projets mal préparés. Au-delà de la question financière, c’est aussi la résolution de la Question jurassienne qui préoccupe Irma Hirschi.

La députée PSA estime que l’initiative pour la fusion du Cornet laisse trop de questions en suspens. Irma Hirschi souhaite notamment savoir ce qui se passera en cas de validation du texte dans les urnes. Les demandes de vote communalistes de Belprahon et Grandval seront-elles étendues à la nouvelle entité, ou seront-elles considérées comme caduques ? Le Conseil-exécutif devra aussi dire si la commune fusionnée pourrait exister dans le cas où Belprahon et Grandval décidaient de suivre Moutier contrairement aux autres communes du Cornet. Irma Hirschi ajoute qu’une lourde hypothèque pèse sur ce projet de fusion qui concerne des communes dont l’appartenance cantonale n’est pas définitivement tranchée. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.