Pas de grande conférence régionale

Le groupe de travail présidé par Mario Annoni (au centre) a présenté ses conclusions vendredi au Château de Nidau Zoom sur « Le groupe de travail présidé par Mario Annoni (au centre) a présenté ses conclusions vendredi au Château de Nidau » (touche ESC pour fermer)
Le groupe de travail présidé par Mario Annoni (au centre) a présenté ses conclusions vendredi au Château de Nidau

Le projet de grande conférence régionale Jura bernois – Bienne – Seeland est sérieusement compromis. Le groupe de travail en charge du dossier a rendu ses conclusions vendredi après-midi à Nidau. Son président, l’ancien Conseiller d’Etat bernois Mario Annoni, a expliqué que les communes du Seeland sont majoritairement opposées à ce concept, alors qu’il emporte l’adhésion des deux tiers des communes du Jura bernois. Ces dernières ne veulent toutefois pas d’une grande conférence, mais d’une petite regroupant le Jura bernois, Bienne et Evilard.

Deux approches à étudier

Au vu de ces résultats, le groupe de travail propose deux approches au Conseil-exécutif. D’une part la création d’une conférence régionale unique pour le Jura bernois, Bienne et Evilard, qui remplacerait l’actuelle Conférence des maires et les associations Centre-Jura et Jura-Bienne. Cette proposition nécessiterait l’organisation d’un scrutin par le Gouvernement bernois, sur demande des communes concernées. Le groupe de travail propose d’autre part, le maintien des structures actuelles de collaboration intercommunale pour le Seeland.

La planification et la coordination des moyens de transport publics resteraient quant à eux du ressort de la conférence régionale des transports, qui englobe la totalité du périmètre allant de Moutier à Lyss.

Syndicat pour la culture

En ce qui concerne le financement des institutions culturelles d’importance régionale de Bienne, le groupe de travail propose la création d’un syndicat regroupant toutes les communes de la région. Il prendrait en charge les contrats de prestation qui pourraient ensuite être confiés à la nouvelle conférence régionale.

Réactions contrastées

Plusieurs membres du groupe de travail ont pris la parole au moment de la présentation du rapport final. Le député-maire de La Neuveville, Roland Matti, a fait part de sa satisfaction. C’est lui qui avait demandé par voie de postulat que soit étudiée la possibilité de créer deux conférences régionales. Roland Matti ne s’arrêtera pas là. Il annonce déjà qu’il s’opposera à la création d’une conférence régionale Jura bernois - Bienne – Evilard. Selon lui, il suffirait d’octroyer de nouvelles compétences à la Conférence des maires existantes.

Le maire de Bienne Erich Fehr ne partage pas cet avis. Il déclare que cela reviendrait à créer une association qui ne disposerait pas du mode de fonctionnement démocratique d’une conférence régionale. Il ajoute que les autorités biennoises regrettent que le grand périmètre n’ait pas été retenu, mais qu’elles se réjouissent de voir que Bienne sera intégrée aux réflexions à venir concernant le Jura bernois.

Le député-maire de Moutier, Maxime Zuber, a également affirmé sa satisfaction en tant que président de la Députation francophone au Grand Conseil. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.