La Petite Gilberte est à vendre

Un symbole de la Première Guerre mondiale dans le Jura va changer de main. Le restaurant de la Petite Gilberte à Courgenay va être vendu aux enchères forcées. Les visites auront lieu lundi 15 juin et la vente le 8 juillet. L’annonce a été publiée dans le Journal officiel de la semaine après de longs mois de procédure.

En août 2013, le Tribunal de première instance a prononcé la faillite, suite au retrait du principal créancier de la Fondation Gilberte de Courgenay. Des divisions internes ont sonné le glas de cette institution mise sur pied en 2001 pour sauver ce lieu mythique. En se retirant, le mécène bâlois Moritz Schmidli a réclamé le remboursement du tiers de son investissement, près d’un demi million de francs. Avec cette vente, il pourrait récupérer une partie de sa mise. Les enchères porteront notamment sur deux bâtiments qui pourraient être vendus séparément : l’hôtel de la gare, la Petite Gilberte, estimée à 600'000 francs et l’hôtel du Mont-Terrible qui vaudrait 250'000 francs. Ce second immeuble est vétuste et vide. Il est utilisé uniquement comme économat par le restaurant. Par contre, le pointJazz occupe la salle de concert qui jouxte ce bâtiment. L’association culturelle a donc la priorité pour acquérir l’hôtel du Mont-Terrible. Elle compte bien profiter de ce droit de préemption afin d’améliorer son infrastructure. Quant au restaurant de la Petite Gilberte, il reste ouvert. Les locataires actuels vont continuer d’exploiter l’établissement au moins jusqu’à fin 2016. Mais la patronne ne souhaite pas racheter le fonds de commerce. /ncp

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.