Les enfants placés peuvent encore faire appel à l’aide immédiate

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Jean-Luc Rebetez élabore bénévolement des dossiers pour que les anciens enfants placés puissent demander l'aide immédiate.

Les anciens enfants placés ont jusqu’à fin juin pour constituer un dossier leur donnant droit à une aide immédiate, de type financière, variant de deux à douze mille francs. Jusque dans les années 80, des milliers d’enfants issus de naissances hors mariages ou de parents divorcés avaient été placés de force auprès des familles d’agriculteurs. Ils ont été battus, abusés, stérilisés de force ou encore privés d'école. En 2013, au nom du Conseil fédéral, Simonetta Sommaruga s’est excusée auprès de ses enfants. Aujourd’hui, ils sont près de 20'000 encore en vie. Parmi ceux-ci, seuls 900 ont constitué un dossier leur permettant d’avoir accès à l’aide immédiate à laquelle ils ont droit. Le délai est fixé au 30 juin 2015. Dans la région, Jean-Luc Rebetez se porte bénévole au nom de l’association « Agir pour la dignité » pour constituer le dossier des personnes concernées. « C’est un dossier qui n’est pas évident à élaborer car ces personnes revivent leur passé douloureux, d’où l’importance d’un accompagnement», indique-t-il. Les personnes concernées peuvent s’adresser à Jean Luc Rebetez au 079 586 37 33. /anl

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.