Clap de fin pour la Fistat

La Fistat mettra la clé sous la porte le 31 décembre 2016. La Fédération interjurassienne de la statistique cessera d’exister sous sa forme actuelle. Les cantons de Neuchâtel et du Jura ont annoncé ce vendredi matin leur future collaboration. Un partenariat qui met par conséquent fin au mandat que le Jura confiait à la Fistat.

Dans le Jura bernois, le futur de la branche s’annonce par conséquent problématique. La publication de statistiques régionales pourrait être compromise. En effet, sans solution alternative, les données ne seront plus accessibles à la population.

Le mandataire de la Fistat, Jean-Paul Bovée parle d’une décision politique, il estime qu’après le vote du 24 novembre, le canton du Jura souhaite disposer de ses propres statistiques, plutôt que de données interjurassiennes.

De son côté, le canton de Berne dénonce la fin de la Fistat, sous sa forme actuelle. Philippe Perrenoud évoque une décision unilatérale du Gouvernement jurassien. Le conseiller d’État regrette de ne pas avoir été consulté au préalable. Le Conseil-exécutif souligne l’importance de trouver une solution. Il ne souhaite pas que la région soit privée de ces informations. Le gouvernement bernois a demandé au CJB de se prononcer. Le Conseil du Jura bernois doit se réunir lundi pour passer en revue les différentes possibilités. Selon Lucas Bonadei, secrétaire général du CJB, l’institution devra décider s’il souhaite ou non conserver des statistiques pour la région. Il pourrait alors envisager une solution avec les cantons de Neuchâtel et du Jura, ou avec une autre instance.

Le Conseil du Jura bernois transmettra ensuite sa position au Conseil-exécutif. Le gouvernement bernois reprendra alors le dossier en mains, afin de négocier une nouvelle collaboration. Pour l’instant, rien n’est déterminé. /mdu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.