Plus de risque d’éboulement à la Roche

L'éboulement qui a eu lieu le 15 mars 2008 avait entrainé la fermeture de la route durant près de six mois. Aujourd'hui, la falaise est stable Zoom sur « L'éboulement qui a eu lieu le 15 mars 2008 avait entrainé la fermeture de la route durant près de six mois. Aujourd'hui, la falaise est stable » (touche ESC pour fermer)
L'éboulement qui a eu lieu le 15 mars 2008 avait entrainé la fermeture de la route durant près de six mois. Aujourd'hui, la falaise est stable

La falaise près du tunnel de la Roche, entre St-Brais et Glovelier, est sous contrôle. Le 15 mars 2008, près de 500 m3 de roche avait dévalé la montagne. Cet éboulement avait causé la fermeture de la route pendant près de six mois et endommagé la ligne de chemin de fer des CJ située en contrebas. Suite à cet incident, un double système de surveillance a été mis en place avec des capteurs installés dans la falaise. Après sept ans d’utilisation, le dispositif montre que le risque d’un nouvel éboulement conséquent est à exclure selon Jacques Riat, le responsable du bureau technique et signalisation au Service jurassien des infrastructures.

Le système de surveillance est directement relié à des barrières qui se trouvent de part et d’autre du tunnel. Depuis 2008, elles se sont déjà fermées à plusieurs reprises mais dans tous les cas, il s’agissait de problèmes techniques et non pas de mouvements de la falaise.

Un dispositif revu à la baisse ?

Le système de surveillance coûte 35'000 francs par an mais à l’avenir il pourrait être allégé. En effet, après sept ans d’exploitation, la question du renouvellement du matériel va prochainement se poser. Selon Jacques Riat, étant donné que le dispositif a montré que le massif est stable, il pourrait être simplifié, ceci d’autant plus que la Confédération, qui participe aux coûts d’exploitation, fait pression dans ce sens. Cependant, la question de la responsabilité en cas d’accident se pose. Chaque jour, 4’500 véhicules empruntent ce tronçon. /sbo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.