Le Conseil de ville de Bienne approuve les comptes 2014

Les comptes 2014 ont passé la rampe du Conseil de ville de Bienne mercredi soir. Une large majorité du législatif s'est levée pour approuver le déficit de 8,5 millions de francs que présentent les comptes. De nombreux députés ont pris la parole même si le débat n'a pas été mouvementé. La majorité des conseillers qui se sont exprimés ont soulevé les efforts fournis par le Conseil municipal qui a dû fonctionner avec un budget d'urgence durant une période de trois mois. Un membre du législatif s’est toutefois soucié de la situation. Pablo Donzé, du parti Les Verts, l’a comparé à la crise grecque qui sévit en ce moment. « L’austérité tue. Bienne ressemblera bientôt plus à Athènes qu’à Zoug » a plaidé le jeune homme de 30 ans. Il a par la suite affirmé que s’il le fallait « en octobre, nous descendrons dans la rue pour faire capoter cette austérité ».

La fortune de la Ville de Bienne va éponger ce déficit. La caisse dispose encore d’un peu plus de 10 millions de francs. Une somme qui devrait bientôt doubler selon la directrice des finances, Silvia Steidle.

Des plats froids qui ne plaisent pas à tous

Un rapport concernant la qualité des repas livrés en liaison froide dans les écoles à journée continue a occupé une partie des discussions de la soirée. Le rapport soulève plusieurs problèmes selon Ruth Tennenbaum, du mouvement citoyen biennois Passerelle. « Le rapport n’est pas fondé, il n’est pas sérieux. Il n’y a pas vraiment des chiffres qui donnent un aperçu sur la situation. Les informations sont tendancieuses et il s’agit quasi d’un plaidoyer pour la ligne froide ». Des critiques que ne comprend pas Cédric Némitz, le directeur de la formation, de la culture et du sport. « Il y a encore beaucoup de travail à faire. Il est impossible d’avoir toutes les réponses en juin 2015. J’espère que nous pourrons continuer de travailler ensemble dans les mois qui viennent et voir ce qui est possible ». 

Dans le contexte de l’initiative « pour une alimentation saine », le Conseil municipal a estimé qu’il était plus judicieux de résilier le contrat qui le lie à l’entreprise SV Group. Cédric Némitz a informé le législatif lors de cette séance.

Pas de refus

Tous les autres point à l’ordre du jour, dont la modification partielle de la réglementation fondamentale en matière de construction dans le secteur « Rue Karl-Neuhaus 3 », ont été approuvés par les conseillers de ville. Les points 16 à 19 ont été reportés à la prochaine séance qui aura lieu le 19 août. /seb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.