Une nouvelle découverte paléontologique

Une tortue marine d’une nouvelle espèce a été découverte dans le Jura. L’animal est un reptile qui vivait dans les mers peu profondes qui recouvraient la région à la période du Jurassique supérieur. Les restes de crâne qui attestent de cette découverte proviennent des fouilles de la Paléontologie A16 sur le site du Bois de Sylleux à Courtedoux en 2009. Ils ont récemment fait l’objet d’une publication dans la revue PLOS ONE.

Les paléontologues l’ont baptisé Portlandemys gracilis en raison de sa morphologie plus fine que sa voisine découverte dans le sud-ouest anglais. C’est grâce à certaines structures de son anatomie, notamment le passage des vaisseaux sanguins et des nerfs, que le nouveau spécimen a pu être attesté. Si une telle découverte n’est pas rare en paléontologie, l’intérêt réside dans le fait que sa présence dans la région est un témoignage de plus de la diversité des espèces de tortues marines à cette période. Ces restes de crâne permettent également d’affiner les connaissances scientifiques dans la classification des tortues fossiles. /iqu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.