Les élèves francophones trouvent leur voie

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Un apprenti au travail.

Plus de 92 % des jeunes francophones du canton de Berne qui sortent de l’école connaissent leur avenir proche. Ces chiffres ont été publiés vendredi par la Direction de l’instruction publique. La proportion reste stable par rapport à 2014 peu importe le cursus privilégié. D’une manière générale la situation est bonne. Les élèves qui n’ont pas encore trouvé de solution définitive sont un peu moins nombreux qu’en 2014, -1,6 %. Septante-huit élèves cherchent toujours leur voie sur les 1 080 francophones qui terminent l’école cette année.

Différents éléments ressortent de cette enquête

Les jeunes étrangers qui entreront en formation sont plus nombreux que l’an dernier, +5,5 %. La majorité d’entre eux, filles et garçons, se tourne vers une année de préparation professionnelle ou un apprentissage. Chez les jeunes suisses, les filles choisissent autant les études gymnasiales et les apprentissages. Chez les garçons, c’est cette seconde voie qui arrive en tête de liste.

Le choix de l’APP (année de préparation professionnelle) ou du préapprentissage

Ces solutions transitoires sont adoptées majoritairement par les élèves des classes Générales et de soutien, mais on remarque que les élèves des classes Modernes et Prégymnasiales s’y dirigent également. Dans ces deux filières, 20 % font ce choix à Bienne et ils sont un peu plus de 13 % dans le Jura bernois. Ces options ne garantissent quand même pas une entrée en formation à terme. Le corps enseignant soulève par ailleurs que les migrants entrés tardivement dans le système scolaire ont plus de difficultés à trouver une place de formation, même après une année transitoire.

L’attestation fédérale de formation professionnelle comme alternative au CFC

Il est parfois difficile pour certains élèves d’envisager une formation professionnelle qui va aboutir à un Certificat fédéral de capacité. L’AFP, est une formation un peu moins exigeante et qui est plus basée sur les compétences pratiques. Elle ne ferme pas la porte à l’obtention d’un CFC pour autant. Puisqu’une fois cette attestation en main, une formation initiale raccourcie peut être entreprise pour obtenir le certificat fédéral de capacité dans le même domaine professionnel. /seb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.