Les étudiants boudent La Tchaux

Les travaux en cours à la rue du Grenier 24 ne sont pas une surprise. La société Alfen savait qu'une rénovation en profondeur était nécessaire quand elle a acheté le bâtiment. Zoom sur « Les travaux en cours à la rue du Grenier 24 ne sont pas une surprise. La société Alfen savait qu'une rénovation en profondeur était nécessaire quand elle a acheté le bâtiment. » (touche ESC pour fermer)
Les travaux en cours à la rue du Grenier 24 ne sont pas une surprise. La société Alfen savait qu'une rénovation en profondeur était nécessaire quand elle a acheté le bâtiment.

Les universitaires peinent à venir s’installer à La Chaux-de-Fonds. En 2012, Alfen a acquis l’immeuble de la rue du Grenier 24 pour en faire des logements pour étudiants, mais trois ans plus tard, ceux-ci n’occupent que trois appartements dans l’immeuble.

Au moment de l’achat, le TransRUN était encore sur les rails. L’emplacement et le timing étaient parfaits. Les locataires présents dans l’immeuble allaient pouvoir y rester aussi longtemps qu’ils le souhaitaient. Ils seraient ensuite remplacés petit à petit par des étudiants au fil des départs naturels.

Trois ans plus tard, la réalité est tout autre. Le train du TransRUN a passé, et les étudiants ne viennent pas, ou très peu. Les Suisses ne veulent pas cumuler les charges de logement et les inconvénients du transport. Les étrangers sont plus ouverts à l’idée de vivre dans les Montagnes. La plupart viennent de régions où se déplacer pour étudier est courant. Mais ça ne suffit pas pour remplir les logements.

Une situation qui n’empêche pas Alfen de procéder à d’importants travaux de rénovation, notamment au niveau des façades et de l’ascenseur. Des travaux qui étaient prévus depuis l’acquisition de l’immeuble. Quatre nouveaux appartements vont également voir le jour à la place des chambres hautes.

Même si les étudiants peinent à venir s’installer dans la Métropole horlogère, les appartements ne sont pas vides pour autant. D’autres locataires s’installent volontiers dans les logements de la rue du Grenier 24.

Il y a bien sûr des exceptions. Dimitri Mathey est Valaisan et a choisi de s’installer en collocation à La Chaux-de-Fonds depuis trois ans.

(Fonctionne uniquement depuis un ordinateur.) /mwi

Partager
Link

Galerie photos liée

08.05.2010
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.