La Suisse, terre d’aventure

« Les Schneuqueuses » (Lucia Bütikofer et Emilie Charmillot) doivent faire preuve d'ingéniosité pour relever les défis qui leurs sont imposés (photo: SchweizExpress) Zoom sur « « Les Schneuqueuses » (Lucia Bütikofer et Emilie Charmillot) doivent faire preuve d'ingéniosité pour relever les défis qui leurs sont imposés (photo: SchweizExpress) » (touche ESC pour fermer)
« Les Schneuqueuses » (Lucia Bütikofer et Emilie Charmillot) doivent faire preuve d'ingéniosité pour relever les défis qui leurs sont imposés (photo: SchweizExpress)

Parcourir plus de 1'000 kilomètres en 5 jours à travers 20 cantons, et le tout sans argent, ni véhicule : c’est le défi que doivent relever les cinquante participants à la cinquième édition de SchweizExpress. La manifestation organisée par une association à but non lucratif a commencé hier et se poursuit jusqu’à samedi. Les candidats réunis en équipe de deux doivent faire preuve d’ingéniosité pour atteindre les objectifs et destinations fixés quotidiennement.

Deux Jurassiennes, « Les Schneuqueuses », participent à cette aventure. Il s’agit d’Emilie Charmillot, de Rebeuvelier, et de Lucia Bütikofer, de Courroux. Elles devaient relier mercredi Andermatt (UR) à St-Moritz (GR) après une nuit passée en compagnie d’ouvriers italiens. En cas de victoire samedi, elles recevront un prix comportant notamment un vol en hélicoptère et du matériel de sport.

Les péripéties des vingt-cinq équipes sont résumées chaque jour en vidéo sur Internet. Le Biennois Ludovic Beurret participe au projet en tant que cameraman bénévole pour la deuxième fois. Selon lui, SchweizExpress est encore relativement confidentiel mais la situation évolue vite. Les demandes de participations sont de plus en plus importantes. Les sélections pour l’année prochaine se dérouleront cet automne. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.