L’école ménagère n’attend plus qu’un oui à Moutier

Le Conseil de ville de Moutier a donné un préavis positif au projet d'école ménagère Zoom sur « Le Conseil de ville de Moutier a donné un préavis positif au projet d'école ménagère » (touche ESC pour fermer)
Le Conseil de ville de Moutier a donné un préavis positif au projet d'école ménagère lundi soir

Le Conseil de ville de Moutier donne un signal fort en faveur des écoles ménagère et enfantine. Par 40 voix et une abstention, le législatif recommande au corps électoral d’accepter de libérer le crédit de près de 9 millions de francs nécessaire à la réalisation du bâtiment prévu à la rue du Viaduc 61.

Si les locaux scolaires n’ont suscité aucune discussion lundi soir, ce n’est pas le cas des 12 appartements prévus dans le projet. Les loyers – 1'250 francs pour les 2,5 pièces, 2'000 francs pour les 5,5 pièces – ont été jugés trop élevés par des élus PLR et UDC. Selon le conseiller municipal en charge du dicastère des bâtiments et des travaux publics, ces tarifs sont justifiés. Dominique Baillif explique que les appartements planifiés présentent « un standing encore peu présent à Moutier ».

Le projet n’a désormais plus qu’une étape à franchir, celle des urnes. Si les Prévôtois acceptent le crédit proposé, le bâtiment devrait être accessible dès juillet 2017, pour permettre le déménagement des classes. En cas de construction de l’édifice, l’école enfantine de la rue Mercier devra par ailleurs être vendue. Si ce n’est pas le cas, tout changement d’affectation devra être soumis au Conseil de ville.

La vrillette n’a plus sa place à Sous-Raimeux

Le Conseil de ville a par ailleurs accepté lundi de libérer un crédit de 370'000 francs destinés à rénover l’ensemble des appartements d’un bâtiment municipal situé à la rue Sous-Raimeux 15. L’édifice qui accueille des requérants d’asile doit être désinfecté suite à une invasion de vrillette, un parasite qui attaque le bois.

Francis Koller démissionne, Le RPJ fait machine arrière

Moutier n’aura pas de délégué à l’animation en vieille ville et au commerce local dans l’immédiat. Le RPJ, le ralliement des Prévôtois jurassiens, a retiré hier sa motion qui demandait une étude en vue de la création d’un tel poste. Une annonce du conseiller municipal Pascal Eschmann est venue changer la donne. Le responsable du dicastère de l’économie a annoncé la démission de Francis Koller du poste de délégué à la promotion économique de Moutier. Son départ fera sans doute évoluer le cahier des charges du poste qu’il occupe depuis 5 ans. Son successeur pourrait notamment se voir attribuer certaines tâches demandées par le RPJ, notamment en ce qui concerne le développement du commerce local. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.