Avancée mondiale dans le domaine du photovoltaïque

CSEM Zoom sur « CSEM » (touche ESC pour fermer)
La façade sud du CSEM, recouverte de panneaux photovoltaïques nouvelle génération.

C’est une avancée mondiale dans le domaine du photovoltaïque : le Centre Suisse d’électronique et de microtechnique de Neuchâtel a conçu des panneaux solaires design et plus rentables. Le CSEM a inauguré sa façade, constituée de 633m2 de panneaux. Elle est le fruit d’un partenariat avec la Ville de Neuchâtel et Viteos.

Considérés comme étant relativement inesthétiques voire austères, les panneaux photovoltaïques actuels (dits aussi traditionnels), peinent parfois à se fondre dans le paysage.

Avec les nouvelles technologies développées à Neuchâtel, les plaques sont plus transparentes se marient mieux à leur environnement. Au-delà de cette avancée majeure pour l’architecture, la grande différence réside dans les cellules solaires. « Au lieu d’en avoir en silicium cristallin, elles sont en silicium cristallin à hétérojonction. Grâce à cela, nous avons une tension beaucoup plus élevée et donc un meilleur rendement », explique Christophe Ballif, le directeur du centre de photovoltaïque du CSEM. Mais ce n’est pas tout : nous apprendrons aussi que ces cellules sont aussi bifaciales et interconnectées. Elles peuvent donc capter de la lumière des deux côtés. À titre d’exemple, la lumière d’un parc photovoltaïque pourra être récupérée entre le sol et le dessous des plaques.

Pour le particulier qui souhaiterait poser ce type d’installation sur sa maison, il faudra encore patienter quelques mois. Les panneaux photovoltaïques nouvelle génération sont attendus sur le marché au printemps prochain. À titre de comparaison, 15m2 d’entre eux fourniront l’équivalent de la consommation d’énergie d’un ménage, pour un an. Contre 18m2 pour les panneaux traditionnels. /abo

 

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.