Philippe Perrenoud démissionne

Philippe Perrenoud a annoncé sa démission mardi à Berne Zoom sur « Philippe Perrenoud a annoncé sa démission mardi à Berne » (touche ESC pour fermer)
Philippe Perrenoud a annoncé sa démission mardi à Berne

Coup de théâtre à Berne. Philippe Perrenoud démissionne. Le Conseiller d’Etat socialiste élu pour la première fois en 2006 et domicilié à Tramelan a fait une annonce choc, mardi peu avant midi, en marge de la session du Grand Conseil. Son départ sera effectif le 30 juin prochain. Le Jura bernois perdra ainsi son seul représentant au Conseil-exécutif, qui devra être remplacé dans le cadre d’une élection complémentaire.

Besoin d’un renouvellement existentiel

« Depuis bientôt 10 ans, je n’ai quasiment plus aucune disponibilité hors de mes responsabilités politiques, ma famille en a souffert, et nous souhaitons aborder bientôt des rivages plus calmes » : ces mots prononcés il y a quelques instants par le directeur de la santé publique et de la prévoyance sociale résument bien la situation. A passé 60 ans, Philippe Perrenoud déclare avoir besoin d’un renouvellement existentiel. Cette décision déjà prise en début d’année devait initialement être rendue publique dans quelques mois, mais la démission de son collègue Andreas Rickenbacher il y a un mois a accéléré les choses, afin de faciliter l’organisation d’une élection complémentaire unique le 28 février prochain.

Quelques regrets et de la confiance pour l’avenir

Philippe Perrenoud estime ne pas trahir les personnes qui l’ont élu le 30 mars 2014, et ne se sent pas forcé de partir. Il regrette en revanche de ne pas avoir atteint l’un de ses principaux objectifs fixés en 2008 : celui de réduire de moitié la pauvreté dans le canton de Berne en dix ans. En ce qui concerne la psychiatrie cantonale, qui doit être autonomisée au 1er janvier 2017, Philippe Perrenoud se veut rassurant envers la population et le personnel des trois institutions concernées. Il rappelle qu’il ne s’agit pas d’un démantèlement, et que la couverture des soins sera très bonne à l’avenir. Le Conseiller d’Etat socialiste a enfin abordé dans son discours un point essentiel pour la région : celui de la Question jurassienne. Philippe Perrenoud estime « pouvoir bientôt remettre sa charge en ayant accompli tout ce qu’on pouvait attendre de lui » dans ce dossier, en tant que président de la Délégation du Conseil exécutif pour les affaires jurassiennes. /ast

 

Philippe Perrenoud en direct dans le journal de 18h00

(Uniquement disponible sur ordinateur)

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.