Des finances plus attractives pour les entreprises bernoises

Le canton de Berne veut renforcer son attrait économique. Le Conseil-exécutif a présenté sa nouvelle stratégie fiscale jeudi. Il a élaboré un rapport dans lequel il présente la compétitivité du canton par rapport aux autres régions de Suisse. Actuellement, Berne est en queue de classement. Le gouvernement bernois estime donc qu’il est nécessaire d’agir pour instaurer un cadre attractif pour les sociétés basées dans le canton et propose plusieurs mesures : l’impôt sur le bénéfice baisserait progressivement entre 2018 et 2021, tout comme l’impôt ordinaire sur le capital dès 2018. Le Conseil-exécutif s’est basé sur les effets de la troisième réforme des entreprises. Son objectif est d’améliorer l’attractivité du canton afin d’éviter que la fiscalité n’incite les sociétés à s’installer ailleurs. Les pertes seront quant à elles couvertes, entre autres, par les versements compensatoires prévus par la Confédération.

Le Conseil-exécutif souhaite par ailleurs favoriser la conciliation entre vie professionnelle et familiale. Selon ce projet, le plafond de déduction des frais de garde des enfants passerait de 3’100 francs aujourd’hui à 10’100 francs à partir de 2018.

Les personnes physiques pas concernées

Le gouvernement bernois estime en revanche qu’un allégement fiscal n’est pas envisageable pour les personnes physiques. Les finances bernoises restent fragiles et une baisse du taux d’imposition impliquerait une nouvelle réduction des prestations publiques.Le Grand Conseil prendra connaissance de ce rapport lors de sa session de juin 2016. L’objectif est de mettre cette stratégie en œuvre à l’occasion de la révision 2018 de la loi sur les impôts. /mdu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.